Dépenses de l'Elysée : la Cour des Comptes donne un satisfecit à Hollande

le
1
Dépenses de l'Elysée : la Cour des Comptes donne un satisfecit à Hollande
Dépenses de l'Elysée : la Cour des Comptes donne un satisfecit à Hollande

Suppression des sondages, réduction des dépenses de transports et de personnel : la Cour des comptes enregistre des progrès dans son dernier rapport sur les comptes et la gestion des services de l'Elysée rendu public lundi. Avec l'arrivée de François Hollande, «la Cour constate que la recherche d'économies a été poursuivie, avec une amplification au cours du second semestre».

Elle estime néanmoins que plusieurs points nécessitent des efforts supplémentaires.

Il s'agit du cinquième rapport de ce type. Signé de Didier Migaud, le premier président de la Cour, il couvre pour les comptes l'ensemble de l'année 2012, qui a vu l'élection de François Hollande, succédant à Nicolas Sarkozy, et la période du 15 mai au 31 décembre 2012 pour l'examen de la gestion des services de l'Elysée.

Près de 6 millions d'euros ont été reversés par le président socialiste au budget de l'Etat, poursuit le rapport, «ramenant la dotation budgétaire de la présidence de la République de 108,9 millions d'euros à 102,9» millions. Le document recense plusieurs domaines où les dépenses ont été réduites.

La fin des sondages. La Cour a noté qu'aucune dépense n'a été effectuée depuis le 15 mai 2012 pour les sondages, la présidence Hollande ayant décidé de ne plus y recourir. Ce type de dépenses s'est élevé du 1er janvier au 14 mai 2012, les derniers mois de la présidence Nicolas Sarkozy, à 77 381 euros. Dans son précédent rapport, en décembre 2012, la Cour des comptes avait épinglé ces sondages commandés par la présidence Sarkozy.

Réduction du traitement du président. A la rubrique «dépenses du personnel», le rapport enregistre une économie de l'ordre de 900 000 euros en 2012. La Cour attribue ce chiffre à une baisse de 2,80% du nombre des effectifs, mais aussi, notamment, à la réduction de 30% du traitement du président Hollande par rapport à celui de Nicolas Sarkozy. Ce traitement est ramené ainsi de 19 721 ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M6785504 le mardi 16 juil 2013 à 09:45

    Le traitement du président de la république socialiste française est ramené de 19 721 euros net mensuel en décembre 2011 à 13 764 euros en décembre 2012. Ce qui veut dire que des milliers de hauts fonctionnaires et de directeurs d'organismes publics gagnent plus que le président ! Mais la démagogie n'a pas de prix...