Dépendance : les Français songent de plus en plus à s'y préparer personnellement

le
2

Si le sujet demeure une préoccupation importante pour une très large majorité des 45-75 ans, les Français sont, pour la première fois depuis 2007, un peu moins nombreux à se sentir concernés par la dépendance : 74 %, contre 82 % fin 2014 lors de la précédente enquête du baromètre "Dépendance" TNS Sofres pour La Banque Postale. Cependant, le dernier millésime révèle une prise de conscience grandissante des Français quant à la nécessité de se préparer personnellement. 53 % déclarent avoir réfléchi au sujet pour eux-mêmes (+ 10 points), dont 26 % affirment avoir déjà pris des dispositions (+ 5 points). Les dispositions prises sont essentiellement d'ordre financier, mais seulement 13 % déclarent avoir souscrit un contrat spécifique pour la dépendance. 43 % des sondés estiment d'ailleurs que l'Etat devrait favoriser le développement des assurances individuelles, notamment via des mesures de sensibilisation (86 %) ou un avantage fiscal (84 %). Près d'un tiers des Français (31 %) seraient même intéressés pour souscrire une assurance dépendance pour le compte d'un proche ou d'un parent.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dupon666 il y a 3 mois

    capital productif...pour produire quoi?

  • surfer1 il y a 3 mois

    Ou comment alimenter encore plus la rente du paramédical. En France on préfère investir sur la dépendance plutôt que sur le capital productif qui donnera du travail à nos enfants. En ce qui me concerne en aucun cas je n'accepterai de devenir le légume qui pompera en pure perte l'héritage de ma descendance.