Dépendance : l'adaptation des logements, axe de prévention majeur

le
0
Deux millions de ménages pourraient avoir besoin d'une adaptation de leur logement dans les années à venir.

Le logement est l'un des axes majeurs d'une politique de prévention et d'accompagnement de la dépendance des personnes âgées. Il est un élément clé du maintien à domicile, souhait de la majorité des Français pour leurs vieux jours. Une tendance que les groupes de travail sollicités par Roselyne Bachelot pour réfléchir à la réforme de la dépendance proposent de développer. Aujourd'hui, 60 % des bénéficiaires de l'APA (allocation personnalisée d'autonomie) restent à domicile. D'ici 2030 à 2040, la proportion de personnes âgées dépendantes se trouvant dans ce cas pourrait atteindre 70 %, avance le groupe animé par Évelyne Ratte, de la Cour des comptes.

Signe fort avant la remise de ces rapports, Benoist Apparu, secrétaire d'État au Logement, a réaffirmé à Orléans en fin de semaine dernière la nécessaire coordination des collectivités locales, acteurs de l'habitat et services sociaux dans le domaine de l'adaptation des logements des aînés. À l'appui

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant