Dépénalisation du cannabis : Le Foll referme la porte ouverte par Le Guen

le , mis à jour à 11:05
10
Dépénalisation du cannabis : Le Foll referme la porte ouverte par Le Guen
Dépénalisation du cannabis : Le Foll referme la porte ouverte par Le Guen

C'est Jean-Marie Le Guen qui a allumé la mèche et c'est Stéphane Le Foll qui se charge d'éteindre l'incendie. Lundi soir, sur BFMTV, le secrétaire d'Etat chargé des Relations avec le Parlement a expliqué que «la prohibition du cannabis en France mérite d'être discutée». Et les réactions hostiles à droite n'ont pas tardé.

Invité de France 2 ce mardi matin, le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll a donc tenu à assurer que la position exprimée par Jean-Marie Le Guen «n'est pas la position du gouvernement». Le ministre de l'Agriculture a insisté pour expliquer que son collègue du gouvernement exprimait une «position personnelle» qu'il avait «déjà exprimée» auparavant. «Il n'y a aucune piste de travail ni de réflexion engagée au gouvernement sur cette question», a-t-il encore martelé.

«Si le Parti socialiste veut débattre, c'est tout à fait légitime, mais il n'y a pas sur ce sujet d'autres positions que celle qui a été exprimée par le Premier ministre et le président de la République», a ajouté Stéphane Le Foll.

VIDEO. Le Foll : «Il n'y a aucune piste de travail engagée au gouvernement sur cette question»

Deux heures après lui, Najat Vallaud-Belkacem a également rappelé sur RMC et BFM-TV que «le gouvernement s'est exprimé clairement, il n'y a pas de dépénalisation en vue ». La ministre de l’Éducation nationale, qui s'est dite opposée personnellement à la dépénalisation, a jugé en outre que « on ne rouvre pas ce (type de) débat en fin de quinquennat de manière expéditive».

Un sujet à cacophonie sous Hollande

La droite a quand même continué à tirer boulets rouges. Sans tenir compte de la mise au point de Stéphane Le Foll, elle accuse le gouvernement de vouloir plaire aux jeunes, en pleine contestation contre la loi Travail et en plein mouvement Nuit Debout. Alain Juppé a ainsi exprimé sur twitter son opposition à la dépénalisation, qu'il considère comme ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • JODHY il y a 8 mois

    et le vol par l'état de ses propres citoyens .. c'est légal ?

  • M9946587 il y a 8 mois

    Il est sûr que pour les vendeurs de bagoles de "kéké", cela risque de faire une perte de Chiffre d'Affaire si on dépénalise ...

  • M9946587 il y a 8 mois

    Il faudrait m'expliquer en quoi la consommation de cannabis est plus dangereuse pour la santé que l'alcool ... et effectivement, le premier message de M709 expose tous les arguments qui militent en faveur de l'arrêt de cette situation ridicule qu'on voit aujourd'hui. J'aimerais bien voir la tête de tous les petits trafiquants le jour où cela arrivera ...

  • M7097610 il y a 8 mois

    Le Guen en a assez du bal des hypocrites ! Toutes les fêtes des beaux quartiers parisiens, Lyonnais, Toulousains etc. débutent avec et se terminent dans la farine... Il est vrai que ce sont les seules drogues totalement détaxées ! Un paradis fiscal pour gosses de riches ! Seuls les pauvres doivent payer des taxes pour leur alcool et tabac. Idem pour les transports surtaxés pour la voiture mais sans TVA pour l'avion. Pas belle la vie de riche ?

  • M7097610 il y a 8 mois

    comment continuer de faire perdre 20 milliards de recettes à la sécurité sociales si cette drogue était taxée comme les autres (alcool et tabac) alors que la secu paie les soins, n'investit rien en prévention. Comment continuer d'occuper inutilement 20 à 30 % du temps de la justice et des forces de l'ordre pour traquer un produit consommé par 40 % des jeunes et 10 à 20 % des adultes.... Echec complet de la prohibition. Des Etats américains ont légalisé et leurs budgets sont excédentaires...

  • a.lauver il y a 8 mois

    Le titre est Faux archi faux, on ne peut pas dépénaliser quelque chose qui n'est pas pénalisé. Ca se saurait si je canabis était pénalisé, on en trouverait pas à tous les coins de rue.

  • M2687570 il y a 8 mois

    Et en plus quelle hypocrisie, comme si la santé publique pouvait les préoccuper, ! Il n'y a que les courbes des sondages qui comptent

  • M2687570 il y a 8 mois

    Bande de mickeys ! Surtout ne jamais rien changer de rien nulle part

  • bordo il y a 8 mois

    Par référence à M940878, ils le seront "Un peu plus qu'hier, et bien moins que demain" (emprunt à Rosemonde Gérard).

  • M940878 il y a 8 mois

    ces socs sont plus ridicules chaque jour