Dépassements d'honoraires médicaux : que faire en tant que patient ?

le , mis à jour à 08:02
24
Dépassements d'honoraires médicaux : que faire en tant que patient ?
Dépassements d'honoraires médicaux : que faire en tant que patient ?

Quel est le bon tarif d'une consultation normalement plafonnée à 23 € pour les 93 % de généralistes qui sont en secteur 1, où... les dépassements d'honoraires sont interdits ? Certains syndicats comme l'UFML, demandent une liberté tarifaire totale. Pour la CSMF, c'est « 30 € pour tous », y compris pour les spécialistes, mais avec suppression des primes et majorations. Et d'appeler lundi dernier tous les libéraux à la « désobéissance tarifaire ». Premier syndicat chez les généralistes, MG France appelle depuis huit mois ses adhérents à tarifer la consultation 25 € au lieu de 23 € et persiste. Mais en tant que patient, que peut-on faire ?

Comment réagir si un médecin généraliste vous réclame plus de 23 € ? Tout d'abord, vérifiez à quel secteur appartient ce médecin. C'est simple : les tarifs doivent être affichés en salle d'attente, c'est obligatoire. Si le praticien relève du secteur 1, il doit appliquer le tarif dit opposable, car remboursé à 100 % et fixé par la convention avec l'Assurance maladie. 93 % des généralistes exercent en secteur 1 et n'ont donc en théorie pas le droit de réclamer plus que les 23 € du tarif conventionné.

S'il s'agit d'un médecin de secteur 2 — environ 7 % des généralistes —, là, les dépassements d'honoraires lui sont autorisés, dans la limite dite « du tact et de la mesure ». Rien à dire ! A noter : quel que soit le médecin, seul le tarif opposable peut être réclamé aux bénéficiaires de la couverture maladie universelle (CMU) ou de l'aide à la complémentaire santé.

Que faire si votre médecin vous demande 25 € ou 30 €, sans explication, et que vous ne souhaitez pas soutenir la revendication des médecins ? Alors, « vous êtes en droit de lui demander de justifier la différence, rappelle Mathieu Escot, chargé d'études à l'UFC-Que choisir. Faites valoir le droit, votre situation financière, l'absence de prise en charge par votre ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • b.renie il y a 11 mois

    Cette réglementation est incompréhensible. N'explique-t-elle pas la désaffection pour la profession de généraliste qui est essentielle pour conduire un parcours de santé intelligent et économique finalement parce que conduit par le généraliste qui connait l'état de santé de son patient et donc fait pratiquer en temps voulu les actions nécessaires avant que les problèmes ne dégénèrent

  • sibile il y a 11 mois

    40 patients/jour ? il doit être dans un drôle d'état le toubib ....

  • sibile il y a 11 mois

    les médecins devraient tous se déconventionner en même temps

  • M3866838 il y a 11 mois

    Un étudiant qui a fait une année de prépa bio réussit généralement haut la main en médecine. Cela prouve que ces études ne sont pas les plus difficiles. Quant à leur longueur cela ne veut pas dire grand chose, on apprend tous les jours. Même à 6000€ par mois les médecins généralistes sont en majorité surpayés.

  • jean-648 il y a 11 mois

    Dans ma ville de 90'000 habitants on trouve 200 avocats. Ils survivent grâce aux divorces. la concurrence est dure. Moins dure en médecine. L'investissement d'un cabinet médical: un bureau, un PC, un tensiomètre, un stéthoscope. Pas vraiment une fortune.

  • M3335165 il y a 11 mois

    .Mon plombier a 12 kms de frais de déplacement et reste lui chez moi en moyenne 3/4 d'heures, plus dpl gratuit si de nouveau nécessaire. C'est moi qui me déplace chez mon médecin, attend 1 demi-H et a 1 consultation de 12 mn environ pour 23€..en + ai dû aller à l'hôpital de ma propre initiative 2 fois pour mauvais diagnostic..et le médecin n'est pas sanctionné comme 1 cadre pour objectifs non remplis....

  • M3155433 il y a 11 mois

    pour eviter de continuer a mentir = http://www.capital.fr/a-la-une/dossiers/honoraires-des-avocats-au-forfait-au-temps-passe-ou-au-resultat-negociez-la-bonne-formule-et-surveillez-les-frais-de-procedure-442329 . L'avocat est bien a 200€/ h en moyenne . Et la profession se féminise aussi . Mais le tarif horaire est bonbon

  • M3155433 il y a 11 mois

    Mais bon sang ! allez voir les chiffres ! 6000/m en moyenne , dites pas n'importe quoi avec 18 000/m , et ne confondez pas chiffre d'affaire d'une entreprise avec le revenu net du patron !

  • M3155433 il y a 11 mois

    Par contre l'hopital public ,qui représente plus de 50% des depenses de santé (30% pour les medecins de ville) qui est en plus en lourds déficits chroniques , ça continue ! ... sans les reformes necessaires ! comme l'administrations , comme la gestion de la sécu et ses 400 caisses , les 35 Mds €/an gaspillés en formations mais pas pour chomeurs , le cout record de l'education nationale et le resultat mediocre des eleves , etc etc

  • jean-648 il y a 11 mois

    La médecine générale s'est beaucoup féminisée. Les femmes médecins qui gagnent 6000€/mois travaillent à 40-50%. Elles veulent profiter de la vie comme elles disent, et elles n'ont pas tort. L'avocat à 200€/h. travaille à Paris et est trés spécialisé. Comptez les patients dans une salle d'attente et regardez le temps de visite de chaque patient. Les médecins qui travaillent à temps complet de ma région m'indique qu'ils traitent entre 30-40 patients/jour.