Dépassements d'honoraires : 7 questions pour comprendre

le
0
Pour le gouvernement, l'écart entre les « tarifs Sécu » et les prix réclamés par les médecins pose un problème d'accès aux soins.

La difficulté de réduire cet écart est le noeud de la négociation entre médecins et Assurance-Maladie.

Les dépassements d'honoraires creusent-ils le trou de l'Assurance-maladie?

Par définition, non. Les dépassements sont des sommes que certains médecins de ville peuvent réclamer en plus du «tarif Sécu»: elles ne sont donc pas remboursées. La dépense est à la charge du patient ou éventuellement de sa complémentaire santé. Les honoraires libres ont justement été créés par Raymond Barre en 1980 pour permettre aux médecins de mieux gagner leur vie sans faire déraper les dépenses de l'Assurance-maladie.

Cette pratique est-elle légale et jusqu'à quel montant?

Les dépassements d'honoraires, à ne pas confondre avec des dessous de table, sont tout-à-fait autorisés pour les médecins dits de secteur 2. Les médecins de secteur 1 ont aussi le droit d'en réclamer en cas d' «exigence particulière» du patient (consultation à une heure tardive par exemple). La

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant