Départs en vacances : grève des contrôleurs aériens jeudi et vendredi

le , mis à jour à 22:28
2
Départs en vacances : grève des contrôleurs aériens jeudi et vendredi
Départs en vacances : grève des contrôleurs aériens jeudi et vendredi

Les négociations entre les autorités aériennes et le principal syndicat de contrôleurs aériens pour éviter une grève jeudi et vendredi, au moment des premiers départs en vacances, sont «rompues», a annoncé le SNCTA mardi .

Sauf rebondissement, la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) demandera mercredi aux compagnies de réduire préventivement leurs programmes de vols. Lors de la dernière grève menée par le SNCTA, les 8 et 9 avril, 40% des vols prévus avaient été ainsi déprogrammés. Le secrétariat d'Etat aux Transports a confirmé mardi l'échec des négociations avec le principal syndicat des contrôleurs aériens et prévenu que la grève «aura des conséquences lourdes sur le transport aérien» à partir de jeudi.

«Les négociations sont rompues. Le gouvernement estime être allé au bout du bout et fait le choix du bras de fer. Chacun prend ses responsabilités», a déclaré Roger Rousseau, secrétaire national du SNCTA (49,8% des voix) à l'issue de plus de huit heures de discussions, comme la veille.

Menace d'une nouvelle grève dans 10 à 15 jours

«Après 25 heures de négociation, il a été constaté l'impossibilité de parvenir à un accord» avec le Syndicat national des contrôleurs du trafic aérien (SNCTA, majoritaire) et Force ouvrière (FO), indique dans un communiqué le cabinet du secrétaire d'Etat Alain Vidalies. Sur les principaux sujets de mécontentement (budget de la navigation arienne, refonte des primes de la fonction publique, évolution des conditions d'emploi), les discussions «n'ont pas permis d'atteindre un équilibre global», regrette le SNCTA. «On considère que nos revendications ne sont pas disproportionnées et on les défendra», a ajouté le porte-parole en agitant dès à présent la menace d'une nouvelle grève dans 10 à 15 jours.

Le syndicat «va rendre compte aux centres de contrôles, dès ce soir, par audio conférences» du fruit des discussions. Mercredi des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9244933 le mardi 30 juin 2015 à 21:10

    Rien à faire de la galère de ceux qui les font vivre. Mi nable.

  • abbi le mardi 30 juin 2015 à 20:33

    mais que fait la sncf ?