Départs en Syrie : les familles des victimes de Merah veulent comprendre

le
0
Selon sa mère, Souad Merah est en Tunisie
Selon sa mère, Souad Merah est en Tunisie

Latifa Ibn Ziaten, la mère d'Imad Ibn Ziaten, le maréchal des logis-chef du 1er régiment de train parachutiste de Toulouse, la première des sept personnes assassinées par Mohamed Merah, vient de saisir le ministre de l'Intérieur afin qu'il ouvre une enquête administrative sur des "djihadistes" syriens. Son avocate, Me Samia Maktouf, vise Souad Merah, la soeur du tueur au scooter, et Sabri Essid, qui, comme elle, appartient à la mouvance salafiste toulousaine. Souad Merah a quitté Toulouse pour la Syrie début mai, elle y a rejoint son "mari". Bien qu'elle ait été entendue à plusieurs reprises par les enquêteurs, elle est ressortie libre à chaque fois de ses gardes à vue. Néanmoins, elle faisait l'objet d'une surveillance de la DGSI, car elle agrégeait un noyau de salafistes autour d'elle. Selon nos informations, elle fut même à l'origine de l'agression d'un individu qu'elle avait désigné comme étant un informateur de la police. Dans l'enquête sur les meurtres perpétrés par son frère cadet, elle avait été mise en cause pour avoir aidé Mohamed Merah à financer son voyage au Pakistan et en Afghanistan. Sabri Essid présente un profil autrement plus inquiétant. En novembre 2006, il était parti en Syrie et projetait de mener le djihad contre les Américains en Irak. Il a été interpellé à la frontière et renvoyé en France. Jugé en 2009 à Paris pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste, Sabri Essid...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant