Départementales : Valls-Sarkozy, match dans l'Essonne

le
3
Départementales : Valls-Sarkozy, match dans l'Essonne
Départementales : Valls-Sarkozy, match dans l'Essonne

SCRUTIN. Le Premier ministre et l'ancien chef de l'Etat continuent de se marquer à la culotte. Hier soir, ils ont tenu meeting au même moment, dans le même département, à une vingtaine de kilomètres l'un de l'autre.

Manuel Valls, Premier ministre, à Evry : « Ce n'est pas un duel de coqs »

La salle. Il y a du monde dehors, des gens debout et les rangs sont serrés... mais la salle Victor-Schoelcher n'a qu'une petite capacité d'accueil : 400 personnes. La température monte beaucoup plus vite que l'ambiance. De retour dans son ancien fief, le Premier ministre, qui rejoint le meeting en cours après être passé sur Canal +, fait son entrée sur « Get Lucky » de Daft Punk.

Le casting. Pour un soir, la gauche a joué à « on dirait qu'on serait tous unis ». La photo est belle : au premier rang, le patron du PS Jean-Christophe Cambadélis côtoie la no 1 écologiste Emmanuelle Cosse. L'Essonne est l'un des rares départements où PS et Verts sont alliés. « Ici on s'est beaucoup battus pour l'union, dans d'autres endroits ça n'a pas été le cas. L'unité, ça ne se décrète pas, ça se fait en acte », tacle Cosse à l'adresse des socialistes. Outre le frondeur Guedj, candidat à sa propre succession (lire ci-dessous), figurent le président du conseil régional d'Ile-de-France Jean-Paul Huchon aux côtés de... sa rivale Marie-Pierre de la Gontrie aux prochaines régionales.

Ce qu'il a dit de Sarkozy. Valls met vingt minutes avant de prononcer son nom, puis attaque. « Je veux rappeler dans quel état Nicolas Sarkozy a laissé ce pays : dette record, Etat affaibli... » Sec, il poursuit : « Il faut être, M. Sarkozy, à la hauteur des enjeux, ce n'est pas un duel de coqs à quelques kilomètres, entre Palaiseau et Evry », enchaîne-t-il avant de répondre à une critique de l'ancien président. « Il me demande de garder mes nerfs, c'est un spécialiste de la question. Quand on est incapable de choisir ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • KENTOF le mardi 17 mar 2015 à 09:21

    ils faisient meeting commun ? :-)

  • M5054720 le mardi 17 mar 2015 à 09:03

    Nous on va gagner pas eux .

  • M4709037 le mardi 17 mar 2015 à 08:39

    le mieux, ni l'un ni l'autre.