Départementales : Valls repart en campagne

le
1
Manuel Valls avec Claude Bartolone à Noisy-le-Grand.
Manuel Valls avec Claude Bartolone à Noisy-le-Grand.

Le Premier ministre Manuel Valls a exhorté lundi la droite et le centre à refuser le "ni-ni mortifère" et à "faire barrage partout au Front national" au second tour des départementales dimanche. "J'en appelle encore une fois à la droite républicaine, aux personnalités de la droite et du centre pour qu'elles sortent de ce ni-ni mortifère. Nicolas Sarkozy commet une faute politique et morale majeure (...). Nous, nous appelons à faire barrage partout au Front national", a déclaré le Premier ministre, venu faire campagne au quartier du Pavé-Neuf à Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis)Manuel Valls est en Seine-Saint-Denis, bastion historique de la gauche, où le second tour des élections départementales annonce un duel inhabituellement serré avec la droite dimanche prochain. Notamment accompagné du président de l'Assemblée nationale et élu du "93" Claude Bartolone, le Premier ministre est à Noisy-le-Grand pour un déplacement de campagne, c'est-à-dire hors fonctions officielles, où il est venu soutenir le binôme Emmanuel Constant (PS)-Frédérique Denis (EELV).Abstention La gauche et la droite étaient dimanche au coude-à-coude à l'issue du premier tour des départementales en Seine-Saint-Denis, bastion de la gauche depuis sa création en 1968. Si un duel serré s'annonce avec la droite, le PS apparaît toutefois en situation favorable, après avoir récolté 32 % des voix, soit quatre points de plus que l'alliance UMP-UDI, d'ores et déjà...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 le lundi 23 mar 2015 à 22:21

    Parlons morale;Depuis 2012 les inégalités entre les citoyens français n'ont jamais été aussi grandes, D'un coté les élus,les statuts et régimes spéciaux,abreuvés de primes et allocations,garantie d'emploi à vie,temps de travail réduit,retraite à calcul spécifique:De l'autre coté les salariés et travailleurs du privés,entrepreneurs et artisans taxés aux maximum, 600 000 chômeurs de plus en 3 ans,aucun signe d'amélioration à l'horizon: caisse de retraite pillées pour les régimes spéciaux.