Départementales : un candidat du PCF condamné pour pédophilie

le
0
Le PCF a décidé de retirer l'investiture à son candidat Jean-Pierre Sauvage, condamné pour des faits de pédophilie.
Le PCF a décidé de retirer l'investiture à son candidat Jean-Pierre Sauvage, condamné pour des faits de pédophilie.

À Draveil, le Parti communiste français est "abasourdi". À en croire Le Parisien, Jean-Pierre Sauvage, l'un des candidats du parti pour les départementales, a été condamné pour des faits de pédophilie. Alerté par les journalistes du quotidien, le Parti communiste a aussitôt retiré son investiture au candidat.La condamnation remonte à mars 2014. Il y a un an, l'éducateur de 41 ans est condamné à deux ans de prison par le tribunal correctionnel d'Alençon. Même s'il a fait appel de cette décision, l'homme a reconnu des faits d'attouchements sur des garçons âgés de 11 à 15 ans, au cours de l'audience. Il est depuis inscrit au fichier des délinquants sexuels et a l'interdiction de travailler avec des mineurs.Philippe Camo assure qu'il ne savait pas"Je suis abasourdi, choqué, et bouleversé par ce que je viens d'apprendre", a réagi, ce vendredi, l'élu communiste de l'Essonne, Philippe Camo, au Parisien. Il assure que "jamais" Jean-Pierre Sauvage n'avait évoqué avec lui sa condamnation pour pédophilie. "Nous sommes en train de voir avec la préfecture s'il est techniquement possible de ne pas acheminer les bulletins de vote. Mais il est clair et net qu'il n'est absolument plus notre candidat. C'est moralement et politiquement impensable, même s'il a fait appel de sa condamnation", ajoute-t-il.Dans l'Essonne, Jean-Pierre Sauvage n'est pas le seul à se trouver dans le viseur de la justice. Dans le même canton de Draveil, Georges...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant