Départementales - Puy-de-Dôme : une septuagénaire malvoyante candidate FN "malgré elle"

le
0
Ce n'est pas la première fois que le Front national est confronté à ce genre d'affaire.
Ce n'est pas la première fois que le Front national est confronté à ce genre d'affaire.

Une septuagénaire malvoyante du Puy-de-Dôme a porté plainte mercredi pour abus de faiblesse après avoir découvert qu'elle était candidate pour le FN aux départementales, sur fond de bisbilles entre FN et Parti de la France (PDF), a-t-on appris auprès de l'intéressée. "Ah ça, non, je ne voulais absolument pas être candidate aux départementales. Si on me l'avait proposé, j'aurais refusé", a déclaré Annick Rouchon, 77 ans, qui habite Royat Cette ancienne adhérente du FN dit avoir été contactée par téléphone par le parti d'extrême droite puis avoir reçu à son domicile la visite de deux responsables locaux du parti jeudi dernier. "J'ai accepté de les recevoir, je pensais qu'il s'agissait d'une discussion anodine. On n'a pas parlé d'investiture", affirme cette femme atteinte de cécité. Mardi, deux de ses amis, anciens membres du FN, lui ont appris qu'elle était candidate dans le canton de Saint-Ours-les-Roches après avoir vu son nom sur les listes de la préfecture. "Je n'en étais même pas informée ! J'ai rendu ma carte d'adhérente au FN il y a six mois. Comme je ne peux pas faire retirer mon nom des listes à ce stade, j'ai dû porter plainte", a ajouté la septuagénaire. Carl Lang responsable ? Le responsable départemental du FN s'est dit "très étonné". Selon lui, Mme Rouchon était toujours adhérente du parti, mais simplement en retard de cotisation. "Si elle ne l'avait pas souhaité, personne ne serait venu la voir. On ne force...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant