Départementales - Meurthe-et-Moselle : Klein (PS) ne veut aucun élu FN

le
1
Le leader socialiste plaide pour un barrage antifasciste.
Le leader socialiste plaide pour un barrage antifasciste.

Jeune président du conseil général de Meurthe-et-Moselle depuis le décès accidentel de Michel Dinet survenu en mars dernier, Mathieu Klein (PS) est quasiment assuré de conserver son canton de Nancy 2, dimanche prochain. Il a obtenu au premier tour 43,53 % des suffrages et bénéficie d'une réserve de voix salutaire avec les 7,4 % récoltés par le binôme constitué par le Front de gauche. Thierry Coulom et Chantal Carraro, les deux adjoints au maire de Nancy Laurent Hénart (UDI) qui représentaient l'Union de la droite et du centre, ne cachaient pas leur déception, dimanche soir : avec un score de 29,61 %, ils ont peiné à mobiliser les Nancéiens et ont assez peu de chances de l'emporter à l'issue d'un duel qui opposera classiquement droite et gauche.Mathieu Klein peut donc raisonnablement espérer conserver son fief, mais pour ce qui est du "perchoir" de la future assemblée départementale, c'est une autre histoire... "Le second tour est très ouvert", reconnaissait l'élu socialiste après le dépouillement du premier tour. Selon les observateurs, la majorité qui sortira des urnes le 29 mars ne devrait tenir qu'à un fil, autrement dit un ou deux sièges. À l'instar de Manuel Valls et de la peur que lui inspire la possibilité que "le pays ne vienne se fracasser contre le Front national", l'élu meurthe-et-mosellan joue désormais à fond la carte de la dramatisation et du "barrage antifasciste". 'Pas un élu FN ne doit être élu en Meurthe-et-Moselle",...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pichou59 le mardi 24 mar 2015 à 15:51

    oh ,hé, c'est le "peuple laborieux" qui décide !!!!!!!!!!!