Départementales : Marine Le Pen veut «faire vaciller le gouvernement»

le
8
Départementales : Marine Le Pen veut «faire vaciller le gouvernement»
Départementales : Marine Le Pen veut «faire vaciller le gouvernement»

A six jours du premier tour des élections départementales, Marine Le Pen peine à renouveler le ton. La présidente du Front National était l'invitée d'une émission spéciale de France Info, comme Nicolas Sarkozy (UMP) vendredi dernier et Jean-Christophe Cambadélis (PS) dans deux jours.

 

Le FN « est le seul vote utile, le seul qui apparaîtra comme pouvant faire vaciller le gouvernement. Il ne faut surtout pas s'abstenir. Ce vote dira que les Français veulent une autre politique, au niveau des départements. Et au niveau national, ils lanceront un signal très fort au gouvernement », a-t-elle martelé.

 

Seuls deux sujets ont reçu une réponse concrète. La saillie de Zlatan Ibrahimovic sur ce « pays de merde » ? « Ceux qui considèrent que la France est un pays de merde peuvent la quitter, c'est aussi simple que cela », a estimé Marine Le Pen. Quant au procès des deux policiers, poursuivis pour non-assistance à personne en danger, après la mort de Zyed et Bouna à Clichy-sous-Bois en 2005, l'eurodéputée «ne (voit) pas quelle faute peut leur être reprochée. La présomption de légitime défense devrait être mise en œuvre pour tous les policiers ».

 

Pour le reste, Marine Le Pen, visiblement gênée du format de l'émission qui obligeait à des réponses courtes aux auditeurs de France Bleu intervenant à l'antenne pour poser leur question, a répondu en termes généraux, et souvent abstraits.

 

Sur le mécontentement des médecins contre la généralisation partielle du tiers-payant. « Je me méfie de la gratuité, le service peut être considéré sans valeur », estime Marine Le Pen qui mentionne l'expérience de « la gratuité des manuels scolaires ». Or, assure-t-elle, « rien n'est jamais gratuit, il y a toujours des gens qui paient ».

 

Pour contrer les déserts médicaux. Que faire pour que les docteurs soient plus nombreux dans certaines zones de France ? « Il y a des mesures, des moyens pour permettre ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4484897 le lundi 16 mar 2015 à 19:15

    Sinon c'est le choix entre la peste ou le choléra! Çà c'est une réponse courte qui aurait satisfait le journaliste de France rose

  • dratiser le lundi 16 mar 2015 à 13:10

    lol...la becasse elle s'y croit ..............soritr de l'euro , des taux comme la grece 10% autant dire , plus d'emprunts possibles , on paie plus les retraites les fonctionnaires , la faillite , c'est tout simple le programme de la blondasse

  • M7361806 le lundi 16 mar 2015 à 12:14

    PS * PRG

  • LeRaleur le lundi 16 mar 2015 à 11:07

    Le premier ministre, il ne lui manque plus que la moustache. Ce PS ne partira jamais de lui-même, il faut le révolutionner. Le PS et Cie sont paroles d'évangile, ce sont les autres qui ont tord.

  • M1903733 le lundi 16 mar 2015 à 10:53

    Premier ministre raciste d'une bonne partie des français, ca se lit sur son visage

  • FullOil le lundi 16 mar 2015 à 10:49

    Le ps n'aime pas la france ni les français il n'est pas républicain

  • contava4 le lundi 16 mar 2015 à 10:36

    je ne suis pas FN;mais vas y Marine.roses la ruine de la France

  • M3435004 le lundi 16 mar 2015 à 10:31

    Faire vaciller ! Il est déjà KO debout. Anéanti par sa bêtise et son incompétence. Coincé entre la défiance de l'Europe et celle des Français. Il ne tient que par les institutions du Général. On serait sous la IV si chère à Pépère le Casqué, il aurait déjà sauté 10 fois !