Départementales : le PS renoue le dialogue avec les écologistes

le
45
Départementales : le PS renoue le dialogue avec les écologistes
Départementales : le PS renoue le dialogue avec les écologistes

Au lendemain du second tour des élections départementales 2015, et après la déroute des municipales, le bilan, pour la majorité gouvernementale, est la fin d'une carte de l'Hexagone en rose : 34 départements à gauche, dont un gagné à la droite ; 67 départements à droite, dont 28 gagnés à la gauche.

Le PS et l'exécutif ont désormais l'obligation de rassembler la gauche en vue des régionales et de la présidentielle de 2017 mais les travaux pratiques, qui ont démarré lundi avec EELV, s'annoncent laborieux. En tout cas, Manuel Valls a annulé un déplacement en Allemagne mardi afin de s'adresser aux députés socialistes. A l'Elysée, si François Hollande a laissé entendre qu'il ne changerait pas de Premier ministre, il pourrait tirer le constat de la désunion de la gauche et tenter de faire entrer des personnalités hors PS au gouvernement. Mais pas tout de suite.

Grand vainqueur de ce scrutin, la droite avait le triomphe modeste ce lundi. «On oublie que 50% des Français n'ont pas voté! Un peu de modestie... » a temporisé l'ex-ministre UMP Bruno Le Maire. Quant au FN, qui se retrouve sans aucun département, il se retrouve en position d'arbitre dans plusieurs départements sans majorité claire, comme le Vaucluse et le Gard. Le parti de Marine Le Pen s'est dit prêt à des accords sur la base d'une charte comprenant des points non négociables à ses yeux. Mais, la n°2 de l'UMP, Nathalie Kosciusko-Morizet, a réaffirmé qu'il n'y aurait pas d'accord entre l'UMP et le FN «ni national, ni local, ni officiel, ni officieux». 

QUESTION DU JOUR. Départementales : après la défaite, Hollande doit-il remanier le gouvernement ?

>> Retrouvez l'essentiel des réactions au lendemain des élections départementales >>

20h00. L'UMP tournée vers 2017. L'UMP, qui a réuni son bureau politique ce lundi, précise dans un communiqué que «lors d'un tout prochain bureau politique, les modalités d'organisation de la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gyere le mardi 31 mar 2015 à 17:47

    Ils aiment vraiment patauger dedans!!

  • a.nottr1 le mardi 31 mar 2015 à 16:09

    LePS et EELV, cela fera un compost sans fertilité !

  • M4590873 le mardi 31 mar 2015 à 15:03

    EELV: 3% des votants: il y avait 50% d'abstention, donc ils représentent 1,5 % de tous les français, c'est-à-dire presque 0

  • gyere le mardi 31 mar 2015 à 12:07

    Avant de s'acoquiner avec les verts, il devrait lire le rapport de la cour des comptes sur l'"icade" et corriger les "erreurs" signalées!!!

  • 90342016 le mardi 31 mar 2015 à 10:28

    ps__le parti que personne ne veux

  • mark92 le mardi 31 mar 2015 à 05:15

    Entre rat ?? tobirat aime.

  • M4760237 le mardi 31 mar 2015 à 01:02

    Les écolos vont encore se faire berner. Ils aiment ça.

  • mark92 le mardi 31 mar 2015 à 00:24

    Vont encore nous inventez des jours de pollutions 15 jours après ?? Faut bien que les écolo reviennent à la rame à Paris. Le petit placé d'office arrive en voiture avec motards devant mais c'est des motos électriques.

  • M8252219 le lundi 30 mar 2015 à 22:22

    INÉGALITÉS croissantes entre les français: d'une part ,élus et salariés avec statuts et régimes spéciaux faisant le plein de privilèges de primes et d'avantages, et les autres, salariés du privé, entrepreneurs, artisans et commerçants. DÉRESPONSABILISATION systématique des citoyens par la redistribution sociale incontrôlée. INÉGALITÉ ET DÉRESPONSABILISATION SONT les raisons de l'échec SOCIALISTE

  • alain..c le lundi 30 mar 2015 à 21:50

    le PS 12% des français votent pour et en plus il s'allie avec les 1%tout vert et tout cela veut gouverner la France au non de la démocratie IoI