Départementales-L'UMP accuse l'Intérieur de changer l'étiquetage

le
0

PARIS, 9 mars (Reuters) - Laurent Wauquiez, secrétaire général de l'UMP, a écrit au ministre de l'Intérieur pour protester contre un étiquetage des candidats aux élections départementales visant selon lui à minimiser le score de sa formation le soir du scrutin. Il demande à Bernard Cazeneuve de "remédier au plus vite à cette erreur manifeste" qui aboutirait le 22 mars à un résultat "sans rapport avec la réalité", selon un extrait du courrier publié par l'Opinion, qui a révélé l'information. "Il a changé les étiquettes de candidats pour les classer en divers droite", a précisé Laurent Wauquiez à Reuters, soulignant que seuls 428 binômes sont étiquetés UMP, ce qui équivaudrait à une présence dans à peine 20% des 2.054 cantons. En revanche, 997 binômes sont étiquetés Parti socialiste, soit une présence de plus de 48%, ajoute-t-il. L'UMP note également "une très grande distorsion entre le nombre de binômes étiquetés 'union de la droite' (1.173) et les binômes étiquetés 'union de la gauche' (587)", ajoute le secrétaire général dans son courrier. Le ministère de l'Intérieur assume, soulignant que l'étiquetage "union de la droite" a été retenu pour les cantons où l'UMP se présente en binôme avec l'UDI. Avant l'UMP, le Parti communiste avait lui aussi reproché au gouvernement de tenter de diminuer la visibilité du Front de gauche, qui a choisi des alliances disparates en fonction des cantons, en étiquetant nombre de ses candidats "divers gauche". (Gérard Bon, édité par Grégory Blachier)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant