Départementales : l'Auvergne bascule majoritairement à droite

le
1
L'UMP Gérard Dériot (à gauche sur la photo) a fait mieux que le communiste Jean-Paul Dufrègne.
L'UMP Gérard Dériot (à gauche sur la photo) a fait mieux que le communiste Jean-Paul Dufrègne.

La défaite des communistes dans l'Allier, battus pour 48 voix d'écart, marque non seulement le déclin du PC, qui perd l'un de ses deux derniers bastions en France, mais il annonce aussi le retour de la droite aux affaires. Le département rural du nord de l'Auvergne, dirigé par le communiste Jean-Paul Dufrègne depuis 2008, va connaître sa septième alternance depuis 1970. "Nous savions que le scrutin serait serré. Je suis déçu. Car perdre pour une cinquantaine de voix, c'est dur", analyse ce dernier. Dimanche soir, la droite a donc remporté dans l'Allier 10 cantons sur 19. Le sénateur UMP et ex-président du conseil général de l'Allier Gérard Dériot et sa colistière Corinne Trebosc ont arraché le canton de Bourbon-l'Archambault par 48 voix d'avance et fait basculer le département dans l'opposition.

Ainsi, l'Auvergne compte désormais trois de ses quatre départements dans le camp de la droite. Le Cantal et la Haute-Loire ont même enfoncé le clou dimanche soir. La majorité départementale cantalienne, emmenée par l'UMP Vincent Descoeur, rafle 9 cantons sur 15, y compris dans le dernier bastion socialiste d'Aurillac où la ville-préfecture abandonne 2 cantons sur 3, sauvant le dernier de justesse par 61 voix seulement. En Haute-Loire, la majorité sortante (centriste et UMP) fait une véritable razzia. Elle remporte 16 cantons sur 19 et fait barrage au FN, pourtant très menaçant. Aucun des sept binômes frontistes qualifiés au premier tour ne...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 le lundi 30 mar 2015 à 14:17

    INÉGALITÉS croissantes entre les français: d'une part ,élus et salariés avec statuts et régimes spéciaux faisant le plein de privilèges de primes et d'avantages, et les autres, salariés du privé, entrepreneurs, artisans et commerçants. DÉRESPONSABILISATION systématique des citoyens par la redistribution sociale incontrôlée. INÉGALITÉ ET DÉRESPONSABILISATION SONT les raisons de l'échec SOCIALISTE