Départementales : en couple ... et en campagne

le
0
Départementales : en couple ... et en campagne
Départementales : en couple ... et en campagne

C'est un couple en campagne comme à la ville. Investis par une gauche unie dans le canton 5 à Nice (Alpes-Maritimes), Patrick Mottard, 63 ans, et son épouse Dominique Boy-Mottard, 62 ans, se présentent main dans la main face aux électeurs sous les couleurs PRG-PS-EELV. La réforme électorale relative aux départementales, qui impose aux prétendants d'affronter les urnes en binôme mixte, n'interdit pas, en effet, les tandems... mariés, comme le savent très bien les époux Mottard, tous deux professeurs de droit (privé pour elle, public pour lui) à l'université de Nice.

 

Si le ticket se révèle gagnant, c'est donc côte à côte que ces militants du PRG siégeront à l'hôtel du département. Cette alliance conjugale est, selon la candidate, « la force de l'évidence » et n'a rien de clanique. Dominique Boy-Mottard a été élue de 2005 à 2011 dans un canton voisin désormais inclus en partie dans le numéro 5 à la suite du redécoupage électoral. Or, ce numéro 5, c'est le fief de son époux, conseiller général depuis 1998. Mais quand ce sortant s'aventure sur les terres de sa dulcinée, il est rebaptisé par certains électeurs blagueurs « M. Boy-Mottard ».

 

Pas de scènes de ménage

 

« On peut dire qu'on est un binôme fusionnel », résume madame, conseillère municipale d'opposition à Nice. « Un binôme pertinent ! On voit tellement de duos mal assortis, créés uniquement selon des logiques d'équilibre entre partis politiques. Entre nous deux, c'est une évidence, on ne se fera pas de mauvais tours et, si on est élus, on sera efficaces immédiatement », vante monsieur.

 

Le couple, qui part favori dans la bataille malgré un contexte national guère favorable à la gauche, assure que ni les passants croisés lors d'une séance de tractage sur le marché ni leurs adversaires n'évoquent leur engagement d'ordre privé. « Il faut dire qu'on a toujours fonctionné ensemble en politique », insistent les Mottard. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Menu sans porc à l'école : Sarkozy critiqué au sein de l'UMPBéziers : drapeaux en berne pour l'anniversaire du cessez-le-feu en AlgériePatrick Balkany perd son immunité parlementaire et estime être «jeté aux chiens»

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant