Départementales : des dizaines de candidats FN en commission de discipline

le
1
Départementales : des dizaines de candidats FN en commission de discipline
Départementales : des dizaines de candidats FN en commission de discipline

Jean-Marie Le Pen, auteur de propos polémiques dans l'hebdomadaire d'extrême droit Rivarol et sur BFM TV, n'est pas la seule épine dans le pied dont le Front national voudrait se débarrasser. Le secrétaire général du parti, Nicolas Bay, a ainsi annoncé ce jeudi que «quelques dizaines de candidats» du Front national aux élections départementales sont convoqués en commission de discipline du parti les 28 et 29 mai. Initialement prévues mi-avril, ces commissions de discipline se déroulent «un peu plus tard que prévu compte tenu du délai de convocation» et d'instruction des dossiers, a expliqué Nicolas Bay.

Tout au long de la campagne des élections départementales, les propos xénophobes, islamophobes, antisémites ou homophobes tenus par ces candidats sur les réseaux sociaux ont été relevés par de nombreux médias. Le FN a suspendu certains d'entre eux, quand d'autres ont été purement et simplement exclus du parti, comme Alexandre Larionov, candidat dans l'Aveyron. Sur son compte Facebook, il avait multiplié en août 2014 les propos injurieux envers les juifs et avait même appelé au meurtre en souhaitant leur destruction «une fois et pour toujours». 

Une centaine de candidats épinglés par la presse

Selon un décompte réalisé par le Huffington Post, sur 104 candidats épinglés par la presse (1,4% de l'ensemble des candidats FN) aucun n'est parvenu à s'imposer aux départementales. 56 ont réussi à passer le cap du premier tour. La plupart de ces cas avaient été dévoilés après le dépôt des candidatures. Ne pouvant les «désinvestir», le FN avait promis que ces candidats ne siégeraient pas sous les couleurs frontistes s'ils étaient élus. 

Parmi les dizaines de candidats convoqués fin mai, figure par exemple Marie-José Dessaucy. Le 25 janvier, cette candidate FN dans les Pyrénées-Atlantiques avait renoncé à son investiture «pour ne pas nuire au FN» à la suite de la publication sur son compte ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2496916 le jeudi 23 avr 2015 à 14:27

    Si on ne peut plus plaisanter sur internet ou va t'on...