Départementales : Christian Estrosi hausse le ton contre Marine Le Pen

le
0
Le député-maire UMP de Nice, Christian Estrosi.
Le député-maire UMP de Nice, Christian Estrosi.

Des candidats qui passent mal. Dans un courrier adressé à Marine Le Pen, Christian Estrosi reproche à la présidente du Front national d'avoir investi des membres du Bloc identitaire aux élections départementales des 22 et 29 mars prochains. "Sur les 18 candidats titulaires des cantons niçois, près de 25 % d'entre eux sont issus des bancs du groupuscule d'extrême droite le Bloc identitaire", assure le député-maire UMP de Nice dans la lettre publiée par Le Journal du dimanche.Christian Estrosi fustige ainsi Marine Le Pen pour s'être alliée, faute de candidats, "avec des gens dont la réputation sulfureuse n'est plus à faire", rappelant notamment que Philippe Vardon, le président du Bloc identitaire, a été "condamné pour discrimination raciale", mais aussi "privé de ses droits civiques pendant deux ans"."Un FN intolérant, antisémite et raciste""Beaucoup, sans doute, ne connaissent pas vos nouveaux amis. Beaucoup, sans doute, ne soupçonnent pas le racisme, l'antisémitisme et la xénophobie qui règnent parmi eux", écrit Christian Estrosi, ajoutant que si Marine Le Pen fait "croire à une dédiabolisation du Front national qui aurait pris ses distances avec les thèses racistes et négationnistes" de Jean-Marie Le Pen, "la vérité éclate au grand jour" avec "cette alliance" avec le Bloc identitaire. L'homme politique d'assurer enfin qu'"en faisant alliance avec le Bloc identitaire, vous nous montrez enfin votre vrai visage [...], celui d'un...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant