Départementales : «Ce soir l'opposition renaît»

le
1
Départementales : «Ce soir l'opposition renaît»
Départementales : «Ce soir l'opposition renaît»

Surprise, voilà que même à gauche, on chante les louanges de Nicolas Sarkozy ! « Le FN n'est pas le premier parti de France, moi je dis merci Sarko au nom de la République, il est capable de faire baisser Marine Le Pen ! », concédait hier soir un proche de l'exécutif. Dès l'annonce des résultats donnant l'UMP largement en tête, les sarkozystes ont pris un malin plaisir à clouer le bec à ceux qui critiquent le « retour raté » de leur champion, voyant là le résultat de sa stratégie à droite toute -- décriée après ses propos sur les cantines scolaires -- et saluant son choix de reprendre la tête du parti. L'ancien président, dont c'était le premier test électoral national, peut se féliciter que les candidats de l'alliance UMP-UDI devancent ceux de Marine Le Pen, lui qui se targuait en 2007 d'avoir « tué le FN ». « L'opposition renaît ce soir grâce à Sarkozy ! », vante Geoffroy Didier. Mezzo voce, les partisans de l'ex-président jugent qu'il vient de remporter une manche décisive pour la primaire de 2016. « C'est un désaveu pour Juppé qui disait que faire campagne à droite était contre-productif. Quand on n'insulte pas les électeurs du FN, ils reviennent vers nous », analyse un sarkozyste.

Le patron de l'UMP s'est bien gardé de tirer la couverture à lui. On attendait un Sarkozy fanfaron et triomphal ? Le voilà grave et posé. C'est le visage fermé, sans la moindre satisfaction affichée, qu'il a commenté le vote depuis le siège de l'UMP, prédisant un « basculement massif » au second tour. En privé, il parle en effet de « 40 départements » qui pourraient tomber dans le giron de la droite et du centre, soit près de 80 au total, un record... Mais pas un mot pour s'approprier ce résultat du premier tour, qu'il a mis sur le compte de « l'unité » et du « rassemblement ». Sarkozy a même pris soin de s'entretenir hier soir au téléphone avec ses rivaux potentiels, Alain Juppé et ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lemonon1 le lundi 23 mar 2015 à 17:27

    29 % MOINS 8 % POUR bayrou ( grand ami de sarko) moins 12 % POUR L'UD.I IL NE RESTE PAS GRAND CHOSE POUR SARKO? TOUT AU PLUS :10 à 12 % ;il est loin du compte pour 2017 !