Départementales - Bouches-du-Rhône : Vassal prend les commandes

le
0
Martine Vassal va remplacer Jean-Noël Guérini à la tête des Bouches-du-Rhône.
Martine Vassal va remplacer Jean-Noël Guérini à la tête des Bouches-du-Rhône.

Bien sûr, les yeux sont humides, le rimmel tente de glisser sur les paupières. Entre deux embrassades, un câlin, Martine Vassal jette un index réparateur sur ses cils, puis bat le rappel. Dans la petite salle de la fédération UMP des Bouches-du-Rhône, les élus de droite se congratulent et fêtent, encore un peu incrédules, la prise du conseil désormais départemental, une première pour la droite depuis l'après-guerre. "Allez, on y va, on s'embrassera après", lance celle qui, en obtenant 16 des 29 cantons du département, est certaine de faire chuter, jeudi, l'ex-socialiste Jean-Noël Guérini du piédestal qu'il gardait depuis dix-sept ans. "Elle est telle que je l'ai toujours connue", glisse son ami d'enfance Didier Girard. "Déterminée, collective, entière et loyale. Elle mérite cette élection. Sa victoire est rafraîchissante pour la politique ici."

À tout juste 53 ans - elle les fêtait hier -, Martine Vassal atteint une forme de consécration en attendant un des sièges de parlementaire sur lesquels lorgne sa génération. Née à Mazargues, dans les quartiers sud de Marseille où vit toujours son mentor, le sénateur-maire Jean-Claude Gaudin, elle n'est entrée en politique qu'en 2001, lorsque ce dernier a attaqué son deuxième mandat à l'hôtel de ville. Ancienne élève de Sup de co, passée par les associations de jeunes dirigeants et l'union patronale locale, elle se consacrait jusque-là à l'entreprise de textile familiale qui a compté...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant