Départementales : à Montpellier, Philippe Saurel fait de nouveau plier le PS

le
1
Philippe Saurel a encore fait un mauvais coup au PS.
Philippe Saurel a encore fait un mauvais coup au PS.

"Avec quatre victoires, ce serait superbe", pronostiquait-il y a quelques jours Philippe Saurel le maire divers gauche de Montpellier et président de la métropole. Il a donc gagné son pari de ces élections départementales en qualifiant quatre binômes estampillés majorité municipale lors de duels contre le Front national au second tour, et ce, avec des scores du plus de 70 %. Est-ce une bonne nouvelle pour la gauche ? Sans doute, mais pour le Parti socialiste pas vraiment. En qualifiant quatre de ses binômes sur cinq engagés, Philippe Saurel a en quelque sorte porté un coup de grâce local à son ancienne formation. Le PS n'avait pas voulu négocier sur ses bases, il s'en est passé ! Et les socialistes ne gardent qu'un seul canton sur Montpellier. On voit mal alors comment la fédération de l'Hérault pourrait maintenir sa ligne et même comment son premier secrétaire Hussein Bourgui pourra rester en place après le camouflet des départementales qui suit celui des municipales sur la plus grande agglomération de la région. Et le PS va devoir tenir compte d'une nouvelle donnée : l'homme fort de la région Languedoc-Roussillon est désormais le maire de Montpellier.Seule consolation, le PS semble en situation de conserver la présidence du département avec une vingtaine de conseillers, sans doute par le biais du maire de Frontignan, Pierre Bouldoire, qui devrait être son candidat. Cette majorité relative, à moins d'un coup du sort et d'une autre...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 le lundi 30 mar 2015 à 14:14

    INÉGALITÉS croissantes entre les français: d'une part ,élus et salariés avec statuts et régimes spéciaux faisant le plein de privilèges de primes et d'avantages, et les autres, salariés du privé, entrepreneurs, artisans et commerçants. DÉRESPONSABILISATION systématique des citoyens par la redistribution sociale incontrôlée. INÉGALITÉ ET DÉRESPONSABILISATION SONT les raisons de l'échec SOCIALISTE