Départementales 2015 - Vaucluse : "Marion, il faut que vous soyez avec nous !"

le
0
Marion Maréchal-Le Pen apporte son soutien aux candidats du canton de Bollène.
Marion Maréchal-Le Pen apporte son soutien aux candidats du canton de Bollène.

"Vous ne me reconnaissez donc pas", répond la députée de Vaucluse à un habitant de Bollène qui l'interroge sur son identité. "Marion Maréchal-Le Pen", rétorque-t-elle au sympathisant de la Ligue du Sud. Nous sommes une semaine avant le premier tour et la frontiste est venue soutenir les candidats Georges Michel et Jeanne Yvan dans le canton de Bollène. "Marion, il faut que vous soyez avec nous", renchérit alors un passant. "Parce que Lambertin m'emmerde !" s'exclame-t-il au sujet du candidat socialiste présent lui aussi sur le marché avec sa colistière Annie André.Le parti de Marine Le Pen pourrait en effet arracher le département du Vaucluse au Parti socialiste. Mais cela pourra-t-il se faire sans une alliance avec la Ligue du Sud ? "Il est sûr que nous nous liguerons avec tous ceux qui voudront faire barrage à la gauche", répond-on d'un côté et de l'autre de la droite extrême."Si le FN passe, on aura droit à une super austérité"La gauche, quant à elle, n'a pas attendu pour se rassembler face à la menace. "Bien sûr que j'ai peur qu'on me le reproche, admet Serge Fiori, membre du PCF dans le Vaucluse, mais je dis aux citoyens que si le Front national passe on aura droit à une super austérité." Ce jour-là, tous les candidats sont présents pour distribuer leurs tracts. Marie-Claude Bompart, maire de Bollène et candidate pour la Ligue du Sud avec Xavier Fruleux, vante son bilan à la tête de la ville pour tenter de convaincre les...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant