Départementales 2015 : Valls reconnaît la défaite «incontestable» de la gauche

le
2

La droite triomphe ce dimanche soir à l'issue des élections départementales 2015. Les résultats du second tour sont un «désaveu sans appel» pour le gouvernement, clame Nicolas Sarkozy. Pour le patron de l'UMP, le message des électeurs est clair : «L'alternance est en marche, rien ne l'arrêtera.» Le Premier ministre, Manuel Valls, qui a perdu son ancien fief de l'Essonne, reconnaît de son côté la défaite «incontestable» de la gauche et la victoire de la «droite républicaine».

Au sein du PS, le ton est monté d'un cran, les frondeurs appelant Valls à changer de politique. Le Front national, qui ne remporterait aucun département, se voit comme le «seul mouvement d'opposition véritable». Tour d'horizon des réactions des principaux responsables politiques.

VIDEO. Départementales : l'UMP inflige une nouvelle claque au PS, le FN confirme

A GAUCHE

Manuel Valls reconnaît la victoire de «la droite républicaine». Le chef de la majorité, qui a pris la parole en premier peu après 20 heures, a reconnu la défaite «incontestable» de la gauche et la victoire de la «droite républicaine», regrettant que la gauche ait été «trop dispersée» et connaisse un «net recul» (34 départements selon les derniers chiffres du ministère de l'Intérieur). Le Premier ministre s'est également dit inquiet du score du FN, selon lui «la marque d'un bouleversement durable de notre paysage politique». «Les scores très élevés, beaucoup trop élevés de l'extrême droite, restent plus que jamais un défi pour les républicains», selon lui. Il a toutefois jugé que «les appels à la mobilisation républicaine avait été entendus», soulignant s'être «impliqué autant qu'(il) a pu, comme tant d'autres».

VIDEO. Manuel Valls : le score du FN est «un bouleversement du paysage politique»

VIDEO. Valls reconnaît un «net recul» de la gauche

La réponse d'Aubry à Valls. «Le seul parti républicain aujourd'hui en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 le lundi 30 mar 2015 à 09:31

    INÉGALITÉS croissantes entre les français: d'une part ,élus et salariés avec statuts et régimes spéciaux faisant le plein de privilèges de primes et d'avantages, et les autres, salariés du privé, entrepreneurs, artisans et commerçants. DÉRESPONSABILISATION systématique des citoyens par la redistribution sociale incontrôlée. INÉGALITÉ ET DÉRESPONSABILISATION SONT les raisons de l'échec SOCIALISTE

  • M3366730 le lundi 30 mar 2015 à 01:06

    En 3 ans, enfin une bonne nouvelle même si le chômage, la faillite des entreprises,les impôts et taxes, le nombre de fonctionnaires n'ont jamais été aussi haut !