Départementales 2015 - Tarn-et-Garonne : Yvon Collin, un "sniper" radicalisé contre Baylet

le
0
Il défie Jean-Michel Baylet à Montauban, la ville des Tontons flingueurs.
Il défie Jean-Michel Baylet à Montauban, la ville des Tontons flingueurs.

Mauvaise surprise pour Jean-Michel Baylet. Le président du PRG ne devra pas uniquement faire face à l'opposition politique de la droite orchestrée par Brigitte Barèges, maire (UMP) de Montauban, pour tenter de décrocher, à 67 ans, un nouveau mandat à la tête du Tarn-et-Garonne. Le sénateur Yvon Collin se dresse une nouvelle fois en solo sur sa route.

L'ex-président du groupe des sénateurs radicaux, écarté pour avoir osé critiquer la candidature de Jean-Michel Baylet à la primaire socialiste de 2011, est le candidat de dernière minute que personne n'attendait dans la ville des Tontons flingueurs. Il a décidé contre toute attente de se présenter en "sniper" dans un des trois cantons de la préfecture du département immortalisé par le film de Georges Lautner. Avec un programme sans ambiguïté : sortir le sortant.

La première révolution d'octobre

"Il faut enfin changer de gouvernance", affirme tout haut Yvon Collin. À 70 ans, l'homme qui a fait l'essentiel de sa carrière politique dans les rangs du PRG départemental dit avoir décidé de repartir au combat en dissident quand il a constaté que son ancien mentor n'avait pas l'intention de raccrocher. "Je pensais qu'il ne se représenterait pas après sa défaite aux élections sénatoriales. C'était tout de même un signal fort envoyé par la base", raconte l'ancien maire et conseiller général de Caussade. Il passe rapidement sur sa surprenante alliance de circonstance lors du scrutin...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant