Départementales 2015 - Nord et Pas-de-Calais : des présidents en intérim ?

le
0
Comment convaincre de son bilan après moins d'un an d'exercice ? C'est le souci de Michel Dagbert (à gauche) et Didier Manier.
Comment convaincre de son bilan après moins d'un an d'exercice ? C'est le souci de Michel Dagbert (à gauche) et Didier Manier.

Les deux conseils généraux du Nord et du Pas-de-Calais ont pour point commun d'avoir à leur tête un président élu depuis moins d'un an. Il s'agit de deux membres du PS, Didier Manier et Michel Dagbert, qui ont non seulement le même âge - 53 ans -- mais ont été propulsés quasiment en même temps à la tête d'importants conseils généraux où la gauche a toujours enregistré des records de longévité.

Le 22 septembre dernier, Didier Manier, cadre de la fonction publique territoriale, a remplacé au pied levé Patrick Kanner, appelé au gouvernement pour assurer les fonctions de ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports. Ce supporteur du club de football du Losc est un pur produit socialiste, qui a grandi dans le Calaisis avant de faire ses études de droit à Lille. Et d'être élu, dès 1995, conseiller municipal de Villeneuve-d'Ascq.

C'est dans cette commune qu'il a d'ailleurs fait ses armes en politique, aux côtés du tonitruant maire Bernard Caudron. Engagé dans l'habitat social au sein de Partenord puis de Lille Métropole Habitat, Didier Manier connaît aussi le conseil général comme sa poche puisqu'il y est élu... depuis 1998 ! Sous la houlette de son prédécesseur, l'emblématique Bernard Derosier qui a occupé son fauteuil durant deux décennies, Didier Manier a présidé le groupe socialiste pendant quatorze ans, assurant par ailleurs les fonctions de vice-président de gros budgets tels que les affaires générales, les...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant