Départementales 2015 : les consignes de vote pour le second tour

le
1
Nicolas Sarkozy a renouvelé dimanche la consigne ni FN ni PS dans les cantons où la droite est éliminée. Un mot d'ordre que son rival Alain Juppé respecte, même si sa priorité demeure de faire barrage au FN.
Nicolas Sarkozy a renouvelé dimanche la consigne ni FN ni PS dans les cantons où la droite est éliminée. Un mot d'ordre que son rival Alain Juppé respecte, même si sa priorité demeure de faire barrage au FN.

"Une faute morale", "une faute politique". Manuel Valls a dénoncé lundi matin le choix réaffirmé de l'UMP du "ni-ni", arguant, comme il l'a fait durant toute la campagne, que la gauche n'avait "jamais hésité" à voter pour le candidat de droite face au FN en cas d'élimination. Invité sur RTL, le Premier ministre a répété sa consigne pour les cantons où la gauche est éliminée au second tour : "Quand on a à choisir entre un candidat républicain et le Front national, on n'hésite pas. La gauche, elle, n'hésite pas".

Dès les premiers résultats annonçant la défaite de la gauche dimanche soir, Manuel Valls a en effet appelé "tous les républicains à faire barrage à l'extrême droite au second tour" et la gauche "trop dispersée au premier tour", à se rassembler dimanche prochain. Une consigne suivie par Jean-Paul Huchon, président de la région Ile-de-France, qui a appelé sur Twitter, la droite à "clarifier sa position vis-à-vis du FN". Le frondeur et ancien ministre socialiste Benoît Hamon a également regretté sur Twitter que "l'UMP considère que le PS soit un parti aussi toxique que le FN".

"Que l'UMP considère que le @partisocialiste soit un parti aussi toxique que le FN, cela me gène." #departementale2015 sur @France2tv- benoithamon (@benoithamon) 22 Mars 2015

Succès personnel

Pour le second tour, EELV et le PCF, qui contestent les modes de calcul des résultats du ministère de l'Intérieur, appellent à la mobilisation...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 le lundi 23 mar 2015 à 15:11

    Parlons morale;Depuis 2012 les inégalités entre les citoyens français n'a jamais été aussi grande, D'un coté les élus,les statuts et régimes spéciaux,abreuvés de primes et allocations,garantie d'emploi à vie,temps de travail réduit,retraite à calcul spécifique:De l'autre coté les salariés et travailleurs du privés,entrepreneurs et artisans taxés aux maximum, 600 000 chômeurs de plus en 3 ans,aucun signe d'amélioration à l'horizon: caisse de retraite pillées pour les régimes spéciaux.