Départementales 2015 : la gauche tient bon en Auvergne

le
0
L'Allier et le Puy-de-Dôme demeurent en 2015 des bastions de la gauche.
L'Allier et le Puy-de-Dôme demeurent en 2015 des bastions de la gauche.

L'Allier restera-t-il le dernier bastion de France, avec le Val-de-Marne, géré par des communistes ? À chaque élection départementale, la majorité tient à un fil. Et la tradition sera respectée dimanche prochain, à n'en pas douter. Sur dix-neuf cantons, dix voient des candidats de la droite parlementaire arriver en tête des suffrages. Le président du conseil général sortant, le communiste Jean-Paul Dufrègne, qui est à la tête du département depuis 2008, a été réélu dès le premier tour dimanche soir dans son canton, avec 54,70 %, mais il s'agit bien d'un résultat en trompe-l'oeil. Car, comme souvent, cette terre rurale reste clairement divisée en deux camps. "Ces résultats nous satisfont, précise néanmoins Jean-Paul Dufrègne. On nous donnait perdus d'avance, et finalement ce premier tour nous offre des perspectives intéressantes."

Avec 53,80 % de participation dans l'Allier, la gauche fait bonne figure en recueillant 40 % des voix. Mais la droite républicaine la talonne avec 38 % des voix. Enfin, le Front national s'installe durablement dans le paysage politique bourbonnais, puisqu'il réalise 22 % des voix et parvient à se maintenir dans trois cantons de l'Allier, deux à Vichy et un à Bellerive, en éliminant la gauche dès le premier round. "Nous ne sommes pas dans les "ni-ni" comme certains, ajoute Jean-Paul Dufrègne. Nous prendrons nos responsabilités par rapport au FN, qui ne doit pas s'imposer dans ce département."

Le Puy-de-Dôme en...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant