Départementales 2015 : la droite remporte une large victoire

le
1

L'UMP, alliée à l'UDI, a remporté les élections départementales. En tête du 1er tour avec 29,39%, cette alliance a confirmé son avance sur le PS et le FN ce dimanche lors du second tour, remportant 66 départements selon les dernièrs chiffres contre 34 pour la gauche (le Vaucluse est incertain). 25 départements basculent dans son camp, un seul, la Lozère, fait le chemin inverse.

Cette victoire constitue surtout le premier succès de Nicolas Sarkozy depuis son retour à la présidence de l'UMP. Pour le parti de droite, il s'agit d'une lueur bienvenue après deux années rendues compliquées par la guerre Copé-Fillon et l'affaire Bygmalion.

«L'alternance est en marche, rien ne l'arrêtera», a lancé Nicolas Sarkozy peu après 20 heures, répétant une formule prononcée au soir du 1er tour. «Ce soir la droite républicaine et le centre ont nettement remporté les élections départementales. Jamais, sous la Ve République, notre famille politique n'avait gagné autant de départements. C'est le résultat de la campagne menée par nos candidats depuis des mois. Je les remercie. Nos idées pouvaient l'emporter partout, y compris dans des départements dirigés par la gauche depuis des décennies.»

VIDEO. Départementales : l'UMP inflige une nouvelle claque au PS, le FN confirme

Sarkozy : «Jamais pouvoir en place n'avait suscité autant de rejet»

Le patron de l'UMP a tenu un discours dans lequel il a tapé très fort contre son successeur à l'Elysée. «A travers leur vote, les Français ont massivement rejeté la politique de François Hollande et du gouvernement. Le désaveu est sans appel. Jamais une majorité n'avait perdu autant de départements. Jamais pouvoir en place n'avait suscité autant de défiance et de rejet.»

«Nous allons accélérer la préparation d'un projet république d'alternance, a-t-il promis. Il sera la condition absolue pour redresser notre pays, enrayer le déclin dans lequel l'a plongé le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 le lundi 30 mar 2015 à 09:28

    INÉGALITÉS croissantes entre les français: d'une part ,élus et salariés avec statuts et régimes spéciaux faisant le plein de privilèges de primes et d'avantages, et les autres, salariés du privé, entrepreneurs, artisans et commerçants. DÉRESPONSABILISATION systématique des citoyens par la redistribution sociale incontrôlée. INÉGALITÉ ET DÉRESPONSABILISATION SONT les raisons de l'échec SOCIALISTE