Départementales 2015 - Haute-Corse : Golo-Morosaglia, le canton de la bêtise ?

le
0
Ponte-Leccia, 1 000 habitants, est la plus grosse commune de ce canton.
Ponte-Leccia, 1 000 habitants, est la plus grosse commune de ce canton.

Au nom un peu trompeur, le nouveau canton-continent de Golo-Morosaglia, dans le centre-Corse ne se... cantonne pas à son indication géographique. Fruit de la fusion des cantons de Niolu-Omessa, Castifao-Morosaglia, Alto-di-Casaconi et Bustanico (amputé de cinq communes), le "monstre" regroupe 55 communes sur près de 750 km2 ! Autant dire que le canton prend des allures de circonscription. Pourtant, cette prise de poids n'est pas vécue comme une reconnaissance. Loin de là.Depuis que la nouvelle cartographie départementale est connue, le territoire de Golo-Morosaglia cristallise l'incompréhension des élus. Il est de loin le canton le moins peuplé et le plus imposant de l'île de Beauté. Et il se place même en deuxième position à l'échelle nationale pour sa superficie. Comme si cela ne suffisait pas, Golo-Morosaglia conjugue aussi tous les maux de l'extrême ruralité : un réseau routier indigent, des infrastructures quasi inexistantes, la désertification et la pénurie des professions de santé. Pour la petite histoire, le nouveau canton abrite également le village d'Érone, commune la moins peuplée de France, avec ses sept habitants. Autant dire que la campagne prendra tous ses sens... Un "charcutage" cantonalAu milieu de ce territoire de moins de 9 000 âmes, frappé par la désertification, seul Ponte-Leccia se distingue et fait figure de bourg avec son millier d'habitants. Mais pas de quoi effrayer les challengers pour autant. Même si tous...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant