Départementales 2015 - Essonne : Jérôme Guedj, la gauche assumée

le
0
Jérôme Guedj est président du conseil général de l'Essonne depuis 2011.
Jérôme Guedj est président du conseil général de l'Essonne depuis 2011.

Le voilà donc toujours député, bien qu'il ne le soit plus depuis mai 2014. Le suppléant Jérôme Guedj a laissé son siège à François Lamy lorsque celui-ci a quitté le gouvernement, mais le président du conseil général de l'Essonne, candidat à un nouveau mandat, est toujours présenté dans les médias comme député. Il en rigole. Et se défend de n'être qu'un "papillon attiré par la lumière", celle des projecteurs, arguant à l'inverse qu'il a toujours été constant dans ses convictions. Sans doute. On rappellera par exemple que Jérôme Guedj, 43 ans depuis quelques semaines, a commencé sa carrière socialiste dans l'Essonne, la plus tumultueuse des fédérations du PS, mais aussi la plus riche en poids lourds : de Manuel Valls à Julien Dray en passant par Malek Boutih, François Lamy ou même l'ex-socialiste Jean-Luc Mélenchon. C'est ce dernier qui prit Jérôme Guedj sous son aile, qui le forma à la rhétorique, au combat politique, et qui en fit l'un de ses chouchous, l'un de ses successeurs potentiels. Et quand Jean-Luc Mélenchon claqua la porte du PS, en 2008, Jérôme Guedj lui envoya un message, un dernier pour lui dire qu'il ne le suivrait pas, et depuis plus rien, ou presque. L'élève a délaissé le maître. Il a pourtant gardé de ses années Mélenchon un savoir-faire verbal, qui l'a sans doute aidé à charmer les caméras des chaînes d'info continue pour défendre ses positions de frondeur. Il reste d'ailleurs l'un des chefs de file...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant