Départementales 2015 : coups bas en Haute-Savoie

le
1
La Haute-Savoie est dirigée par Christian Monteil depuis 2008 (photo d'illustration).
La Haute-Savoie est dirigée par Christian Monteil depuis 2008 (photo d'illustration).

Quand Christian Monteil, 68 ans, conseiller général du canton rural de Seyssel depuis 1991, et président divers droite du conseil général de Haute-Savoie depuis 2008, consent à évoquer son principal adversaire politique, le maire de Saint-Julien-en-Genevois, il lâche en soupirant : "Je préférerais débattre avec un socialiste. L'attitude d'Antoine Vielliard me désole. Je n'ai jamais connu ça." À cela, Antoine Vielliard, 42 ans, qui est aussi conseiller général MoDem de cette sous-préfecture de Haute-Savoie, répond : "Confronté aux méthodes de Christian Monteil, on comprend mieux pourquoi personne n'ose se présenter contre lui à Seyssel depuis 24 ans !"Les deux hommes auraient préféré ne jamais s'affronter. Mais ils sont tous les deux conseillers sortants d'un canton élargi de 52 000 âmes, comprenant des communes rurales et une petite sous-préfecture presque exclusivement tournée vers Genève. Ce n'est pas une simple confrontation ville contre campagne, et ancien contre moderne. Les deux hommes, pourtant proches politiquement, se détestent cordialement. "Ambiance délétère", "guerre des droites", "coups bas en Haute-Savoie", titrent depuis plusieurs mois la presse locale.Duels devant la justiceComme la droite locale règne presque sans partage depuis des décennies, les élections se déroulent habituellement plutôt calmement. Mais Antoine Vielliard a ouvert le feu en photocopiant l'agenda d'une collaboratrice du président du conseiller...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pichou59 le samedi 7 mar 2015 à 16:28

    les loups se mangent entre-eux