Départ du directeur général de Bic et baisse de la marge 2016

le
0

par Noëlle Mennella

PARIS (Reuters) - Bic est sanctionné mercredi à la Bourse de Paris après avoir annoncé une baisse de sa marge opérationnelle en 2016 et le départ prochain de son directeur général Mario Guevara.

A 9h45, le titre du fabriquant de stylos, de briquets et de rasoirs cédait 14,97% à 119,45, accusant ainsi la plus forte baisse du SBF 120 (+0,66%).

"Le départ surprise de Mario Guevara et l'annonce d'une baisse de la marge opérationnelle que le consensus attendait en hausse de 40 point de base en 2016 expliquent ce recul", commente Cédric Rossi, analyste chez Bryan Garnier.

Pour l'exercice en cours, Bic prévoit que sa marge opérationnelle normalisée devrait décroître en 100 et 150 points en raison de la décision du groupe d'augmenter ses investissements. En 2015, Son résultat d'exploitation normalisé a totalité 432 millions portant sa marge d'exploitation normalisée à 19,3%, contre 18,7% un an plus tôt.

Le groupe qui a engrangé des ventes de 2.241,7 millions d'euros en augmentation de 6,2% sur une base comparable, vise une croissance organique d'environ 5% en 2016. A long terme, il affirme que celle-ci devrait être comprise entre 3 et 5%.

Prenant acte du départ en retraite de Mario Guevara, son directeur général, Bic propose de regrouper les fonctions de président et de directeur général, qui seront assumées par Bruno Bich, 70 ans, aujourd'hui président du conseil d'administration. Il aura ainsi pour mission "de poursuivre la préparation d'un successeur dans les fonctions de directeur général".

Par ailleurs, le conseil d'administration du groupe a décidé "d'initier un examen des options stratégiques qui s'offrent à BIC Graphic compte tenu "de l'évolution récente de l'environnement de l'industrie des produits promotionnels".

L'an dernier, cette activité a enregistré une croissance de 1,6% de son chiffre d'affaires sur une base comparable comparée à celle de 6,9% engrangée par les activités grand public (papeterie, briquets, rasoirs). Dans le même temps, sa marge d'exploitation normalisée à diminué de 3,5% à 3,3%.

Invoquant sa "bonne performance et la solidité de son bilan", Bic a décidé de verser un dividende exceptionnel de 2,50 euros au titre de cet exercice en plus d'un dividende ordinaire de 3,40 euros.

En 2016, le groupe dit vouloir maintenir "une forte génération de trésorerie" notamment, dit-il, afin de "financer des acquisitions stratégiques complémentaires".

(Noëlle Mennella, édité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant