Départ de Rebsamen : remplacement ou remaniement ?

le
2
Départ de Rebsamen : remplacement ou remaniement ?
Départ de Rebsamen : remplacement ou remaniement ?

Qui, quand, comment ? Le remplacement de François Rebsamen -- élu hier maire de Dijon -- au ministère du Travail est devenu le grand jeu de l'été au sein de la majorité. Il a indiqué hier dans nos colonnes qu'il présentera sa démission au Conseil des ministres du 19 août, et qu'en tout état de cause il aura quitté la rue de Grenelle un mois après. Ce qui laisse quatre semaines et demie à François Hollande et à Manuel Valls pour trouver un nouveau locataire à ce poste très stratégique, véritable tour de contrôle de l'emploi.

Les noms qui circulent ne varient guère. Parmi les actuels ministres, Alain Vidalies (Transports) tient quasiment seul la corde depuis que la crise agricole donnerait à la nomination de Stéphane Le Foll (actuellement à l'Agriculture) un air d'exfiltration ou, pis, de lot de consolation. Au sein des députés, on cite les noms de Jean-Marc Germain (l'ex-directeur de cabinet de Martine Aubry), Bruno Le Roux (le président du groupe PS à l'Assemblée) ou encore Christophe Sirugue (auteur du récent rapport sur le dialogue social et l'emploi), « un des deux ou trois tout meilleurs dans ce domaine », selon un spécialiste.

Mais le « format » du futur replâtrage gouvernemental est jugé prédominant. « S'il s'agit d'un simple remplacement du poste de Rebsamen, ça peut être Vidalies, juge un proche de Hollande. Mais si le remaniement devait être plus large, ce ne sera pas lui. » Certains, autour du chef de l'Etat, n'excluent pas que celui-ci profite des semaines à venir pour procéder à un changement d'équipe plus vaste que prévu. « Remaniement limité, grand mouvement ou formule intermédiaire, on est tous un peu perdu en conjectures », avoue un familier du Château. Un autre se prend à rêver de l'ouverture aux écologistes avant les élections régionales de décembre : « Renforcer une équipe ramassée, ce serait l'idéal. »

Aussi à l'aise dans ce genre d'exercice que l'était son ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • a.lauver le mardi 11 aout 2015 à 09:13

    Va falloir faire croquer un nouveau copain coquin :o)

  • bordo le mardi 11 aout 2015 à 08:56

    Quelle belle vie ! On se ramasse et l'on est récompensé. Comme ça il pourra attraper tous ses trimestres et bénéficier de la retraite de ministre. Au suivant !