Depardieu a rencontré Poutine et récupéré son passeport russe

le
0
GÉRARD DEPARDIEU A RENCONTRÉ VLADIMIR POUTINE ET RÉCUPÉRÉ SON PASSEPORT RUSSE
GÉRARD DEPARDIEU A RENCONTRÉ VLADIMIR POUTINE ET RÉCUPÉRÉ SON PASSEPORT RUSSE

MOSCOU (Reuters) - L'acteur Gérard Depardieu, qui a choisi l'exil pour protester contre la politique fiscale du gouvernement français à l'égard des hauts revenus, a rencontré le président Vladimir Poutine à Sotchi, station balnéaire de la mer Noire et récupéré son passeport russe, a annoncé le Kremlin dimanche.

Le mois dernier, le président russe avait déclaré que son ami Gérard Depardieu était le bienvenu en Russie. Jeudi, le Kremlin a annoncé que Vladimir Poutine avait signé un décret accordant la nationalité russe à l'acteur, opposé au projet du président français Hollande de taxer à 75% les revenus annuels de plus d'un million d'euros.

La Russie pratique un taux d'imposition sur le revenu unique de 13%.

La chaîne de télévision publique Channel One a diffusé dimanche matin des images du président russe et de l'acteur français échangeant une poignée de mains et se serrant mutuellement dans les bras au cours de ce que le Kremlin a qualifié de visite privée de l'acteur en Russie.

"Une brève rencontre entre le président et Depardieu a eu lieu", a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. "A l'occasion de sa visite en Russie, il lui a été remis un passeport russe."

Il n'a pas précisé si la remise du document avait été effectuée personnellement par Vladimir Poutine où si l'acteur en avait pris possession via la procédure standard. Gérard Depardieu a également évoqué avec le chef de l'Etat russe ses projets cinématographiques.

Gérard Depardieu est très connu en Russie. Il y a participé à des clips publicitaires, notamment pour du ketchup et a incarné en 2011 le personnage de Raspoutine dans un téléfilm franco-russe.

Vladimir Poutine a demandé à Gérard Depardieu s'il était satisfait de son travail sur ce film, selon les images filmées de la rencontre entre les deux hommes à Sotchi. Le héros de "Cyrano de Bergerac" a répondu au président qu'il lui avait envoyé quelques extraits.

L'an dernier, Depardieu avait été invité à l'anniversaire du président tchétchène Ramzan Kadirov, un allié du Kremlin.

"ON T'ATTEND, GÉRARD!"

L'acteur a mis en vente son hôtel particulier du VIe arrondissement de Paris et a acheté une maison en Belgique, à quelques kilomètres seulement de la frontière française. Il a annoncé avec fracas en décembre qu'il rendait son passeport français après les critiques émises par le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, au sujet de son exil fiscal en Belgique. Le Premier ministre avait utilisé le terme de "minable".

Dans une lettre à des journalistes russes publiée jeudi par une chaîne de télévision russe, l'acteur indique avoir déclaré à François Hollande que "la Russie était une grande démocratie et que ce n'était pas un pays où un Premier ministre traitait un citoyen de minable."

La décision de Gérard Depardieu de prendre la nationalité russe a attristé ses fans aussi bien que ses détracteurs, qui y ont vu un "coup politique" de Vladimir Poutine.

L'actrice française d'origine russe Macha Méril a estimé que la Russie de Vladimir Poutine avait accordé la nationalité à l'un des acteurs français les plus célèbres du moment dans le cadre d'une opération de racolage destinée à accroître sa respectabilité.

Macha Méril dit avoir elle-même fait l'objet d'une telle proposition mais l'avoir déclinée.

Le journaliste russe Andreï Gratchev, qui travaille pour le journal d'opposition Novaïa Gazieta, a déploré que Gérard Depardieu se déclare ami de Poutine au moment où le président russe est de plus en plus "sérieusement contesté" dans son pays.

L'écrivain et opposant nationaliste russe Edouard Limonov a quant à lui mis au défi l'acteur, sur son blog, de rejoindre le 31 janvier au coeur de Moscou, avec son nouveau passeport, une manifestation en faveur du droit aux rassemblements pacifiques.

"On t'attend, Gérard!" lance-t-il dans ce message traduit par le magazine Courrier international sur son site internet. "Si ma mémoire est bonne, tu as interprété, dans l'un de tes films, le grand révolutionnaire français Danton? Eh bien, cher ami français, voici une bonne occasion de jouer un rôle historique réel de défenseur de la liberté russe."

Après Depardieu, l'actrice Brigitte Bardot a elle aussi menacé de prendre la nationalité russe pour sauver deux éléphantes de l'euthanasie.

Alexeï Anichtchouk; Emmanuel Jarry, Bertrand Boucey, Guy Kerivel et Danielle Rouquié pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant