Denis, hypnotisé devant sa télé : « Je me sens toujours un peu groggy »

le , mis à jour à 09:45
2
Denis, hypnotisé devant sa télé : « Je me sens toujours un peu groggy »
Denis, hypnotisé devant sa télé : « Je me sens toujours un peu groggy »

Denis ne veut toujours pas se rasseoir sur la chaise où il est resté cloué, « incapable de bouger » pendant près d'une heure et demie, il y a trois jours. « Trop traumatisant », confie ce quinquagénaire, joint hier à son domicile dans les Landes, qui s'est trouvé samedi soir « sous l'emprise » de l'hypnotiseur québécois Messmer alors qu'il regardait son émission sur TF 1, pourtant à plusieurs centaines de kilomètres du plateau d'enregistrement (lire plus bas).

« Ma tension est bonne, je n'ai aucune séquelle physique, si ce n'est une grande fatigue, et je me sens toujours un peu groggy », raconte, encore ému, ce chef d'entreprise. Au beau milieu du dîner qu'il partage avec ses trois filles et sa femme, ce samedi soir, Denis décide, « sans trop savoir pourquoi », de suivre à la lettre les instructions du charismatique Fascinateur. « Au moment où il a dit : vos doigts se vissent, je les ai serrés très fort. Je me suis tout de suite senti partir, se remémore-t-il. A un moment, je me sentais tellement tendu que j'ai cru que j'allais faire un AVC (NDLR : accident vasculaire cérébral). »

Au début, ses proches pensent à une blague. Le voyant figé, bras tendus, les doigts passant du blanc au violet, l'hilarité tourne à la panique. Ni l'eau jetée au visage ni les gifles ni les encouragements de son entourage ne parviennent à le sortir de sa transe.

Appellés, les pompiers ne savent quoi faire

« J'étais conscient, j'entendais tout, explique-t-il. Je voyais un trou noir qui m'attirait et qui m'apaisait, mais je devais lutter pour ne pas y entrer. » Sa femme appelle les pompiers. Mais les secours restent démunis face à cette situation inédite. C'est finalement elle qui réussira à le tirer de sa léthargie. « Elle m'a regardé dans les yeux, a compté un, deux, trois, et je me suis réveillé, poursuit Denis. Si j'avais été seul, je ne sais pas comment j'aurais pu revenir à ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dotcom1 il y a 7 mois

    A l'image de le France après 5 ans de Flanby..

  • frk987 il y a 7 mois

    C'est bientôt fini cette ânerie sans nom, alors là le SAMU se déplace alors que pour des problèmes cardiaques urgents le même SAMU n'a pas de disponibilité pour les vx de plus de 80 ans...LAMENTABLE. Mes parents sont morts uniquement en répondant à la question : quel âge ont-ils...plus de 80, on est débordé...pour aller traiter un ... qui a été hypnotisé par la TV, en psychiatrie...une vraie urgence !!!!!!