Demorand : trois ans ans sous haute tension à Libération

le
0

Soutenu par les actionnaires mais rejeté par la rédaction, Nicolas Demorand quitte un journal en crise profonde qui n'a jamais accepté ses méthodes de management.

Près de trois ans après avoir pris la tête de Libération, Nicolas Demorand quitte le journal. Normalien, homme de radio passé par France Inter puis Europe 1, le journaliste de 42 ans n'a jamais réussi à se faire accepter de la rédaction de Libération qui l'avait pourtant élu à 56,7% des suffrages en février 2011.

Trois mois après son arrivée, Nicolas Demorand essuie la première des trois motions de défiance votées contre lui. La rédaction lui reproche déjà son management, son «isolement» et son manque de présence au sein de la rédaction. «J'ai découvert, en arrivant, que mon boulot serait de chercher de l'argent tous les jours. Donc ça a été l'essentiel de mon activité et c'est très chronophage», affirme Nicolas Demorand au Monde en réponse à ces critiques. En avril 2012, ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant