Démonétisation en Inde - Narendra Modi : génie ou folie ?

le
18
À Allahabad, au lendemain de l'annonce surprise du retrait des billets de 500 et 1 000 roupies.  
À Allahabad, au lendemain de l'annonce surprise du retrait des billets de 500 et 1 000 roupies.  

« Dé-mo-né-ti-sa-tion ». Ce terme anglais gouverne avec pertes et fracas la vie courante de 1,3 milliard d'Indiens, qui n'ont plus un billet en poche depuis le 8 novembre. Dans la presse, à la télévision, dans la rue ou à la maison, ce mot singulier, dont beaucoup ignoraient l'existence, cumule soudain des milliards d'occurrences. « Démonétisation !», livrent pour seule explication le conducteur de rickshaw sans monnaie, l'épicier qui accepte désormais de faire crédit, ou la mère de famille qui s'interdit toute dépense. Des lointaines campagnes aux mégalopoles du sous-continent, la « démonétisation » paralyse les échanges et déstabilise le quotidien. Introduisant brutalement le rationnement monétaire à une ère sans guerre. Ce big-bang économique pensé par le Premier ministre Narendra Modi n'en finit pas de perturber l'Inde entière.

Les "grosses" coupures n'ont plus de valeur légale

La mesure choc, qui a invalidé les billets de banque les plus utilisés, se veut pourtant un coup de maître : elle est destinée à enrayer l'économie parallèle de l'Inde, où l'argent non déclaré en monnaie papier circule aussi bien au profit de la corruption que des petits salaires et des échanges courants. La Banque mondiale avait estimé son ampleur à un cinquième du PIB de l'Inde, une étude du consultant McKinsey a évoqué un quart, et des spécialistes indiens avancent jusqu'à 60 %... C'est donc le champion du...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mars4 le jeudi 22 déc 2016 à 15:51

    Et puis, 12 secondes c'est quand la carte fonctionne ainsi que l'appareil. En pratique on est généralement plus proche de la minute que des 12 secondes!

  • mars4 le jeudi 22 déc 2016 à 15:49

    Et de toute façon, je suis pour le fait que le commerçant fasse un maximum de noir ! (au final, cela permet aussi d'être bien mieux servi que les client qui ont la bêtise de payer par carte et réclamer des reçus pour tout)

  • mars4 le jeudi 22 déc 2016 à 15:47

    12 secondes, la différence est que la monnaie a déjà été rendue et que l'on est déjà sortit!Si j'invite les convives, qui va me rembourser? Puisque personne n'a de liquide et que les virements prennent longtemps? (sans oublier les profiteurs)Ce n'est absolument pas une solution!J'ai pris l'exemple de paris, mais c'est valable absolument partout.Perso, je paie un maximum en liquide car je n'ai aucune envie que ma banque sache ce que je fais avec mon argent (car elle regarde attentivement)

  • stricot le jeudi 22 déc 2016 à 12:51

    Les terminaux portatifs sont encore lents a faire les verifs de securite, je suis sur que ce sera quasi instantané bientot. Le probleme au resto est + souvent que chacun veut payer sa part, pour gagner du temps invitez donc les convives. On peut maintenant payer les tips avec la carte dans la plupart des pays. Quand on n'a rien a se reprocher ni a cacher au fisc je ne vois pas le probleme du 100% dematerialise. En gros, le seul endroit ou on a encore besoin de liquide c'est dans les str1p-clubs.

  • stricot le jeudi 22 déc 2016 à 12:46

    @Mars4: Je ne vis pas a Paris et j'ai actuellement 4 devises differentes dans mon portefeuille, que j'ai changees en payant jusqu'a 5% a des banques intermediaires... La ou je vis je peux payer par carte sans contact jusqu'a l'equivalent de 25 euros; ca prend environ 2 secondes sur un terminal relie, il faut ensuite attendre 10 secondes si on veut la trace sur rouleau de papier, et j'ai deja recu un SMS m'avertissant du debit sur mon compte entre temps.

  • domsko le jeudi 22 déc 2016 à 11:48

    Le problème n'est pas de remédier avec la démonétisation, mais la mégatetra dette mondiale a dissoudre sous toute forme guerre, bouleversement geostratégipoliticofinancié ect...mais qui va trinqué ?

  • domsko le jeudi 22 déc 2016 à 11:37

    Le monde humain est en déclin et même dans les tuyaux informatiques, je ne vous laisse pas imaginer...

  • M3442903 le jeudi 22 déc 2016 à 11:33

    Ce que vous ignorez ces que l’argent ne vous appartiendras plus ,et l’état pourras ponctionner vos cptes a volonté sans vous demander vos consentement ,de plus si vos cptes sont déficitaires il seront bloqués, imaginez vous en vacance loin de chez vous, sans argent et sans pouvoir payer quoi que ce soi ( quelle galère il ne vous reste plus qu’a faire du stop pour rentrer chez vous)

  • mars4 le jeudi 22 déc 2016 à 11:27

    @ monjohn : cela n'empêche nullement la fraude et l'eludation d'impôts (que du contraire, cela augmente les montants). Par contre, cela réduit bien les libertés car la banque et l'état vous tienne par les corones.Le paiement liquide, c'est la liberté et la lutte contre le pouvoir et les multinationales (ainsi que les banques)

  • mars4 le jeudi 22 déc 2016 à 11:25

    @ M55 : je reviens de paris et j'ai trouvé extrêmement pénible tout ces gens qui paient un par un par carte au restaurant ou en boite de nuit. Cela prend un temps fou et cela coute une fortune (je rappelle que le temps, c'est de l'argent!)Pour moi, vous n'êtes rien de plus qu'un egoiste qui ne pense qu'a lui même! (désolé d'être dur, mais c'est ce que je pense)