Démographie : nous sommes (presque) 65 millions

le
2
Démographie : nous sommes (presque) 65 millions
Démographie : nous sommes (presque) 65 millions

Au 1er janvier, nous étions 64933400 habitants tout rond! Les dernières données, qui viennent juste d'être publiées par l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), montrent qu'en cinq ans la France a gagné 1,7 million d'habitants et que la population a augmenté dans près de 7 communes sur 10. Voici donc le nouveau visage de notre pays.

Toujours plus loin des grandes métropoles. Nous avions la grande ville et son agglomération. Désormais, un troisième cercle dessine aujourd'hui nettement ces zones périurbaines parfois très éloignées des grandes métropoles et qui voient leur population augmenter. « L'emploi est concentré dans les très grandes villes et la population se regroupe autour de l'activité économique, analyse François Clanché, chef du département de la démographie à l'Insee. Toutefois, avec la recherche d'un logement à un prix abordable, les familles s'installent de plus en plus en périphérie de l'agglomération de la grande métropole. » La zone périurbaine de Toulouse (Haute-Garonne) a ainsi vu débarquer 8000 habitants supplémentaires, 1500 pour celle de Rennes (Ille-et-Vilaine). Même constat pour Bordeaux (Gironde) ou Nantes (Loire-Atlantique).

L'emploi primordial. « L'influence des grandes villes s'étend. Celle de Paris est aujourd'hui de 100 km à la ronde », ajoute le responsable. L'aire urbaine de la capitale accueille ainsi chaque année 70000 habitants, pas seulement en région parisienne mais aussi dans le sud de l'Oise, à l'est de l'Eure et de l'Eure-et-Loir ou dans le nord du Loiret. Ce n'est pas forcément des habitants qui cherchent une vie plus calme : ils n'ont pas le choix, ils doivent ne pas être trop loin de leur travail (ou des zones qui peuvent leur en proposer) tout en s'éloignant des centres urbains où les prix de l'immobilier sont inaccessibles. « Ce qui est nouveau, ce sont aussi ces couloirs entre ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • LeRaleur le vendredi 3 jan 2014 à 11:13

    Et qui ne parlent pas le français, sauf pour les chiffres...

  • frk987 le vendredi 3 jan 2014 à 10:03

    Mieux vaudrait la qualité que la quantité, c'est comme le vin. 65M et combien de salariés rentables, employables ??????????????