Démission surprise d'un administrateur

le
3
Démission surprise d'un administrateur
Démission surprise d'un administrateur

L'annonce de sa démission a fait l'effet d'un coup de tonnerre à l'ouverture du conseil d'administration (CA) d'EDF qui se tenait hier au siège du groupe. A peine deux heures avant, Gérard Magnin, 65 ans, l'un des six administrateurs proposés par l'Etat, avait pris soin d'envoyer une lettre à la direction pour expliquer son désaccord avec la stratégie poursuivie et notamment son refus de voter le feu vert au projet Hinkley Point, du nom de ce site dans le sud de l'Angleterre où EDF prévoit de construire deux réacteurs nucléaires de type EPR. D'où sa démission surprise. Le CA, qui a finalement validé le projet, s'est donc tenu à 17 membres, au lieu des 18 prévus par le règlement.

 

Cette démission survient quelques mois à peine après une autre démission fracassante, provoquée par les mêmes désaccords et qui avait déjà semé le trouble dans la grande maison EDF. Au mois de mars dernier, le directeur financier et numéro deux du groupe, Thomas Piquemal, avait en effet lui aussi jeté l'éponge, n'hésitant pas à qualifier Hinkley Point de projet « suicidaire ».

 

Dans sa lettre de deux pages, l'administrateur Gérard Magnin, qui a intégré le conseil d'administration d'EDF en novembre 2014 sur proposition de l'Etat, explique sa crainte « que la mobilisation des moyens pour ce projet, à grand renfort de cessions d'actifs, ait des conséquences sur la sûreté des réacteurs, en particulier ceux dont la vie sera prolongée ». Et l'expert de lancer cet avertissement glacial : « Espérons que Hinkley Point n'entraîne pas EDF dans un abîme de type Areva comme certains le craignent. EDF aurait alors perdu sur tous les tableaux. »

 

La décision de Gérard Magnin est plus qu'un symbole. L'homme est un expert reconnu dans le monde de l'énergie. Il a fondé en 1990 Energy Cities, une association européenne réunissant de nombreuses villes désireuses de lancer leur transition énergétique. Cet ingénieur ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 82554976 il y a 4 mois

    Levy le copain de FH va conduire EDF à la faillite !! Comme tout ce qui est dirigé par FH

  • heimdal il y a 4 mois

    De toute façon ,l'état donc nous ,pauvres contribuables et consommateurs ,paieront la facture quoiqu'il arrive .La folie de la dépense publique est le trait caractéristique de la gauche

  • jmlhomme il y a 4 mois

    On ne démissionne parce que l'on n'est pas d'accord. Un administrateur n'est psa sensé etre un Benni OUI OUI.. Au contraire faire valoir un avis contraire est source d"idées pour les autres. Honnete il est mais il n'aurait pas du