Démission imminente du président italien Napolitano

le
0

(Actualisé avec détails, contexte) ROME, 13 janvier (Reuters) - Le président italien Giorgio Napolitano va démissionner "dans les prochaines heures", a annoncé mardi matin le président du Conseil italien Matteo Renzi. Giorgio Napolitano, âgé de 89 ans, avait accepté à contre-coeur un second mandat en 2013 alors que l'Italie se trouvait dans une impasse politique, les élections générales n'ayant pu dégager une majorité nette au parlement. Le chef de l'Etat avait annoncé le mois dernier son intention de quitter ses fonctions pour des raisons de santé et son départ était attendu à la fin des six mois de présidence italienne à la tête de l'Union européenne, mardi. "Je voudrais que nous saluions tous Napolitano, un Européen dévoué, qui dans les prochaines heures va quitter sa fonction après avoir conduit l'Italie avec intelligence et sagesse", a déclaré Matteo Renzi dans une allocution devant le parlement européen. Cette démission devrait déboucher sur un processus politique délicat pour désigner un nouveau chef de l'Etat. L'élection du président italien se fait à une majorité des deux tiers à la fois à la chambre basse et au Sénat pour les trois premiers tours de scrutin. Les opérations de vote devraient débuter à la fin du mois. Le choix du futur président italien devrait être un bon indicateur de l'influence dont Matteo Renzi bénéficie parmi les élus de sa formation, le Parti démocrate. Romano Prodi, ancien chef du gouvernement et ancien président de la Commission européenne, et Giuliano Amato, ancien président du Conseil, sont les deux candidats potentiels à la succession de Napolitano. Ils avaient tous deux brigué le poste par le passé. (Alessandra Galloni; Pierre Sérisier pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant