Démission du Premier ministre sud-coréen après le naufrage du Sewol

le
0
DÉMISSION DU PREMIER MINISTRE SUD-CORÉEN APRÈS LE NAUFRAGE DU SEWOL
DÉMISSION DU PREMIER MINISTRE SUD-CORÉEN APRÈS LE NAUFRAGE DU SEWOL

SEOUL (Reuters) - Le Premier ministre sud-coréen, Chung Hong-won, a annoncé sa démission dimanche en raison des nombreuses critiques visant la gestion par son gouvernement du naufrage du Sewol, qui a fait plus de 300 morts ou disparus le 16 avril dernier.

"Conserver mon poste serait un trop lourd fardeau pour l'administration", a déclaré Chung Hong-won, visage fermé, lors d'une brève allocution.

"Au nom du gouvernement, je présente mes excuses pour les nombreux problèmes, de la prévention de l'accident à la gestion de la catastrophe dans les premières heures", a-t-il dit.

"Il y a trop d'irrégularités et de mauvaises pratiques dans notre société qui nous accompagnent depuis trop longtemps. J'espère qu'elles seront corrigées afin que de tels accidents ne se reproduisent pas."

Le chef du gouvernement a été hué lorsqu'il a rendu visite à des parents des victimes au lendemain de la catastrophe. Une personne lui a même jeté une bouteille en plastique au visage.

La démission de Chung Hong-won a été approuvée par la présidente Park Geun-hye, elle-même huée lors d'une visite dans un gymnase où sont regroupées des familles de disparus. Une porte-parole de la présidence a par la suite précisé que le chef du gouvernement resterait à son poste jusqu'à la fin des recherches. La colère des proches s'explique par la lenteur des opérations de secours et la communication erratique du gouvernement. Un organe local a notamment annoncé par texto que tous les lycéens avaient été secourus, avant de se rétracter.

L'enquête ouverte après l'accident a également révélé que le capitaine et plusieurs membres de son équipage avaient quitté le navire avant les passagers.

Le Sewol, ferry qui effectuait la liaison entre le port d'Incheon, près de Séoul, et l'île de Jeju, transportait 476 passagers et membres d'équipage, dont 339 lycéens et professeurs.

(Narae Kim; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant