Démission du patron de bpost, désaccord sur le salaire

le
0
DÉMISSION EN BELGIQUE DU PATRON DE BPOST
DÉMISSION EN BELGIQUE DU PATRON DE BPOST

BRUXELLES (Reuters) - Le directeur général de bpost, principal opérateur belge de service postaux, va démissionner de ses fonctions en raison d'un désaccord avec l'Etat, premier actionnaire de l'entreprise, au sujet du niveau de son salaire.

Bpost, dont le titre perdait près de 3% vers 15h45 GMT alors que la Bourse de Bruxelles avançait de 0,46%, a précisé lundi que Johnny Thijs, dont le contrat expire le 6 janvier, resterait en place jusqu'à ce qu'un successeur soit trouvé.

L'Etat belge a récemment joué un rôle actif dans les entreprises où il est l'actionnaire majoritaire, poussant ainsi en novembre vers la sortie Didier Bellens, alors à la tête de Belgacom.

Le gouvernement vient de fixer un plafond de 690.000 euros aux émoluments annuels des patrons de Belgacom, premier opérateur télécoms belge, et de bpost.

En 2012, Johnny Thijs a gagné un total de 1,12 million d'euros, selon le rapport annuel de bpost.

"Après 12 années passionnantes auprès de bpost, j'ai ressenti la manière dont les autorités politiques ont mené la discussion sur la rémunération comme un manque de confiance et de soutien de la part de l'actionnaire majoritaire", a-t-il déclaré.

Cet été, bpost avait fait une entrée réussie à la Bourse de Bruxelles.

Robert-Jan Bartunek, Benoit Van Overstraeten pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant