Démission du ministre de la justice néérlandais mis en cause dans un scandale politique

le
0
Le minsitre de la justice, Ard Van der Steur, a présenté sa démission le 26 janvier.
Le minsitre de la justice, Ard Van der Steur, a présenté sa démission le 26 janvier.

Il est reproché à Ard Van der Steur d’avoir dissimulé, lorsqu’il était simple député, des informations concernant une compensation reçue de l’Etat par un trafiquant de drogue.

Le ministre néerlandais de la justice a présenté sa démission, jeudi 26 janvier, après qu’un scandale est revenu hanter le gouvernement du premier ministre libéral Mark Rutte, à sept mois des élections législatives.

Ard Van der Steur est la quatrième personne politique de premier plan et membre du Parti populaire libéral et démocrate (centre-droit, VVD) de M. Rutte à quitter son poste en deux ans, à la suite de révélations sur l’indemnisation en 2000 d’un baron de la drogue.

Il lui est reproché par l’opposition d’avoir dissimulé, lorsqu’il était simple député, des informations importantes concernant la compensation reçue de l’Etat néerlandais par ce trafiquant.

4,7 millions de florins Cees H., à la tête d’un réseau international de trafic de drogue dans les années’80 et’90, a vu ses comptes au Luxembourg saisis lors d’une enquête en 1993. Mais dans l’incapacité de prouver que ces biens provenaient de ce commerce, la justice a été contrainte en 2000 de lui en rembourser une partie. Le ministre de la justice de l’époque, Ivo Opstelten, avait dans un premier temps en 2014 affirmé qu’il n’y avait pas de trace de cette indemnisation.

Des documents du ministère dévoilés en mars 2015 avaient pourtant montré que Cees H. avait en réalité reçu 4,7 millions de florins (2,13 millions d’euros). La somme a transité par des comptes luxembourgeois, sans prévenir les autorités fiscales. Ces révélations avaient provoqué la démission immédiate d’Ivo Opstelten. Son adjoint Fred Teeve...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant