Démission du ministre afghan de la Défense après une attaque

le
0
    KABOUL, 24 avril (Reuters) - Le président afghan Ashraf 
Ghani a accepté lundi les démissions de son ministre de la 
Défense et du chef d'état-major des armées après la mort de 140 
soldats dans une attaque menée par les taliban contre une 
caserne la semaine passé, annoncent les services de la 
présidence. 
    "Le ministre de la Défense Abdullah Habibi et le chef 
d'état-major des armées Qadam Shah Shahim ont démissionné avec 
effet immédiat", précise la présidence dans un message sur son 
compte Twitter. 
    Le porte-parole d'Ashraf Ghani a précisé à Reuters que ces 
démissions étaient la conséquence de l'attaque menée par les 
insurgés taliban contre une base militaire à Mazar-i-Sharif, 
chef-lieu de la province de Balkh dans le nord de l'Afghanistan. 
    Au moins 140 soldats ont été tués et de nombreux autres 
blessés dans cette opération des insurgés, a indiqué samedi un 
responsable municipal. Le bilan pourrait, selon d'autres 
responsables, être plus élevé. 
     
 
 (Josh Smith; Pierre Sérisier pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant