Démission du chef du renseignement afghan sur fond de désaccords

le
0
    KABOUL, 10 décembre (Reuters) - Le directeur de la 
principale agence afghane de renseignement, la Direction 
nationale de la sécurité (NDS), a démissionné jeudi sur fond de 
désaccords avec le président Ashraf Ghani sur la conduite de la 
lutte contre l'insurrection des taliban. 
    La démission de Ramatullah Nabil intervient alors que le 
gouvernement afghan a essuyé un certain nombre d'échecs ces 
derniers mois, notamment lors de la chute de Kunduz fin 
septembre ou de la récente attaque de l'aéroport de Kandahar. 
 ID:nL5N11Y0NC  et  ID:nL8N13Z0ME  
    Après la chute de Kunduz, Ashraf Ghani avait limogé certains 
responsables de la NDS, dont son dirigeant provincial, accusés 
d'avoir manqué à leur devoir lors de l'offensive des taliban. 
    Dans sa lettre de démission, Rahmatullah Nabil explique 
avoir constaté ces derniers mois un certain nombre de 
désaccords. 
    Il ajoute qu'Ashraf Ghani lui a imposé des conditions de 
travail incompatibles avec la conduite de ses fonctions et 
explique sa démission par la pression insupportable résultant de 
ses convocations régulières à la présidence. 
    Un porte-parole de la présidence n'était pas immédiatement 
disponible pour commenter cette démission. 
 
 (Hamid Shalizi; Nicolas Delame pour le service français, édité 
par Tangi Salaün) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant