Démission du chef de la police de Kaboul après une attaque

le
0

KABOUL, 1er décembre (Reuters) - Le chef de la police de Kaboul a démissionné dimanche, a annoncé son porte-parole, moins de 24 heures après une troisième attaque meurtrière des taliban contre une pension de la capitale afghane dans laquelle résident des humanitaires étrangers en l'espace de dix jours. L'attaque contre la pension, située dans le quartier Karte Seh, dans l'ouest de la capitale, s'est soldée samedi soir par la mort des trois assaillants et de trois civils. L'ONG visée, Partnership in Academics and Development (PAD), basée aux Etats-Unis, n'a pas précisé la nationalité des victimes. Selon un responsable sécuritaire occidental, il s'agissait de Sud-Africains. Le porte-parole de la police de Kaboul n'a pas souhaité faire de commentaire sur les raisons qui ont poussé son chef à démissionner. "Nous pouvons seulement confirmer (...) qu'il ne va pas poursuivre son travail à la tête de la police", a-t-il dit. (Jessica Donati et Kay Johnson; Tangi Salaün pour le service français) )

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant