Démission de Pierre de Villiers : Emmanuel Macron au centre des critiques

le , mis à jour à 16:28
1

Une «faute grave», «irresponsable», voire une «claque» : Emmanuel Macron fait l'unanimité contre lui mercredi à la suite de la démission du chef d'état-major Pierre de Villiers, en passe d'être remplacé dans la journée. 

 

LIRE AUSSI

> Qui est Pierre de Villiers, le chef d'état-major qui a démissionné face à Macron ?

 

Alors que le départ de ce général respecté par ses hommes résulte notamment d'un coup de rabot de 850 millions d'euros dans les finances des armées, le député Les Républicains Eric Ciotti s'insurge sur Twitter que, selon lui, «Macron préfère Darmanin (le ministre des Comptes publics, ndlr) au général de Villiers», dénonçant une «faute irresponsable».

 

Beaucoup retiennent surtout la façon dont le locataire de l'Elysée a géré cette crise, n'hésitant pas à recadrer sèchement le chef de l'état-major en public et dans la presse. «On peut affirmer son autorité sans humilier», suggère ainsi l'ancien ministre de la Défense Hervé Morin sur Twitter, qui se demande si ce départ est dû à un «péché d'orgueil» ou à un «péché de jeunesse du chef de l'Etat». Le député Gilbert Collard va plus loin, applaudissant «une claque d'honneur dans la figure fixe et prétentieuse» d'Emmanuel Macron.

 

LIRE AUSSI

> Démission de Pierre de Villiers : chronologie d'une bataille au sommet de l'Etat

 

L'ex-candidat socialiste à la présidentielle Benoît Hamon préfère, lui, ironiser. Cette démission «est le nouveau chef d'œuvre d'Emmanuel Macron», raille-t-il sur Twitter. Quand d'autres n'ont pas le coeur à rire. «A cause de lui, nos armées sont clairement en danger», s'alarme par exemple Nicolas Dupont-Aignan dans un communiqué. «De cette démission (...), on pourrait retenir que le chef de l'Etat ne reconnaît pas au Parlement le droit d'être informé...», s'inquiète de son côté l'ancien garde des Sceaux Jean-Jacques Urvoas, tandis que Marine Le Pen ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • a.guer il y a 5 mois

    je ne vois pas en quoi demander aux ministères quel qu'il soit de diminuer ses dépenses constitue une faute grave ; c'est ne pas voir la nécessité de ces économies qui constitue un manque de responsabilité