Démission de la Première ministre en Lettonie

le
0
    RIGA, 7 décembre (Reuters) - La Première ministre lettone 
Laimdota Straujuma a annoncé lundi sa démission, à la suite de 
dissensions au sein de sa coalition de centre droit et du 
mécontentement qu'elle a suscité à la tête de cette alliance. 
    L'intéressée a fait cette annonce à l'issue d'un entretien 
avec le chef de l'Etat, Raimonds Vejonis, et n'a pas donné de 
précisions quant aux raisons de sa décision. 
    La coalition de centre droit était composée de l'Alliance 
nationale (NA), du parti Unité (V) et de l'Union des Verts et 
des paysans (ZZS). 
    "Elle était une Première ministre plutôt bonne, dans le sens 
où elle a réussi à cimenter une coalition de gouvernement très 
disparate. Mais dans le même temps, elle avait un problème assez 
sérieux de leadership politique", a estimé le politologue Ivars 
Ijabs. 
    "Le parti au pouvoir, Unité, était très mécontent du 
comportement très ambigu, discret(...) de Straujuma", a-t-il 
ajouté.  
    La coalition de centre droit de Laimdota Straujuma avait 
remporté les élections législatives de 2014, après avoir adopté 
une ligne de fermeté à l'égard des positions de la Russie dans 
le conflit ukrainien. 
 
 (Gederts Gelzis; Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant